Sous nos micros, la plage ?

Ordinateur endommagé suite à la chute du plafond occasionné par des fuites d'eau

Une année qui commence bien mal

Bonne année, bonne santé et… prend-toi pas le plafond sur le coin du nez ! Voilà ce que nous pouvons vous souhaiter pour l’année 2011 qui vient d’en pointer le bout. C’est malheureusement ce qui nous est arrivé il y a quelques jours à l’Espace Numérique :-( La fuite assassine est survenue pendant les vacances de Noël, alors que notre local était fermé. Une bien belle surprise pour la reprise ! Prévenus par notre femme de ménage (bénie soit-elle !), pompiers, police, EDF étaient présents la veille, dimanche 2 janvier, mais pourtant rien n’a été constaté chez les locataires des étages supérieurs. Bizarre, bizarre… D’où viennent alors ces infiltrations, si elles ne partent pas d’appartements voisins ? Peut-être du toit, après la fonte des récentes neiges ? C’est en tout cas l’hypothèse faite par les soldats du feu.

L'eau qui monte le long des plinthes informatiques

Le ciel nous est tombé sur la tête

Les deux fuites ont percé le plafond et l’ont fait s’écrouler sur nos ordinateurs. Une aubaine. Vraiment ! On avait bien besoin de ça ! Déjà que le loyer de notre local nous étrangle (merci les bailleurs « sociaux »), nous pouvons maintenant acheter des poissons rouges et faire un élevage de têtards.

Les fuites d'eau ont désagrégé les plaques du faux-plafond qui sont tombées sur les ordinateurs

Un bâti bien mal bâti

Ce local est coutumier du fait. Depuis qu’il a été créé au milieu des années 90, les problèmes de fuites ont été fréquents, selon les dires de notre gardien. Nos prédécesseurs, paraît-il, ont d’ailleurs eu beaucoup moins de « chance » que nous. C’est charmant ! C’est donc cher (40 000 euros par an pour 148m²) et bien arrosé. Et ce sera, en grande partie, pour notre pomme. Merci les nouvelles constructions !

A vue de nez, la moitié des machines ont été touchées, mais nous ne pouvons rien faire tant que le plombier et l’expert de l’assurance ne sont pas passés.

Comment allons-nous faire pour retrouver le fragile équilibre matériel que nous avons réussi à construire en trois ans, à la sueur de notre front ? 80% de notre parc informatique vient de dons et de récupérations de machines que nous avons reconditionnées nous-mêmes, avec toutes les contraintes que cela suppose. Celui qui l’a déjà fait sait de quoi nous parlons : une machine de récupération coûte plus cher qu’une machine neuve. Car, si l’on compte le temps de main d’œuvre, le calcul est vite fait. Mais quand nous n’avons pas de budget pour en acheter, comment faire autrement ? Autre « avantage », en cas de dommages, l’assurance rembourse peanuts sur ce type de matériel.

Aidez-nous !

Nous allons donc avoir besoin d’un coup de pouce pour pouvoir poursuivre notre mission de lutte contre la fracture numérique. Un vrai sacerdoce quand on travaille dans ces conditions.

Par des dons de matériel ou financiers

Si vous êtes sensibles à notre action et à notre cause, nous serions très heureux de récupérer votre/vos PC usagers (si possible pas de plus de 5 ans) ou encore recueillir vos dons pour acheter du nouveau matériel. Cela nous permettrait de remettre « à flot » notre salle et de reprendre nos activités à peu près normalement. Merci d’avance de votre solidarité et de votre générosité.

En créant le buzz en ligne

Pour les plus aguerris des réseaux, vous pouvez aussi nous aider en créant un lien vers cet article et en générant un buzz en ligne sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter, par exemple.

Nous serons prochainement fixés sur l’ampleur des dégâts lorsque nous pourrons remettre le courant dans le local et que nous pourrons tester le matériel. Espérons que la casse ne sera pas trop importante. A suivre…

4 Commentaires

Classé dans La vie de l'EPN

4 réponses à “Sous nos micros, la plage ?

  1. Nicole

    Heureusement, tout de même, personne (stagiaire, bénévole ou permanent de l’association) n’a été touché ni reçu le ciel sur la tête ! On peut se réjouir que cela se soit passé alors que les locaux étaient vides. A tous maintenant de mutualiser nos énergies et moyens pour remettre tout cela à flots ! Mauvais jeu de mots ! Bonne année à tous malgré tout, peine matérielle n’est pas mortelle …

  2. hup

    Quel cauchemar !
    Je vous soutiens de tout cœur, et j’ai hâte que cela s’arrange et que l’on puisse reprendre les activités à l’espace numérique.
    J’ai besoin d’apprendre à créer un blog pour ma formation de documentaliste, faire un panorama de presse en pdf, mettre mon cv en ligne, retrouver un emploi… Comment y arriver sans vous ?( Yann, Vanessa, Raymond, Élise…)?
    Gardons le lien. En attendant de vous revoir.
    Bien à vous
    Muriel

  3. Merci Muriel de tes pensées. Nous pourrons à nouveau te venir en aide prochainement. Courage à toi aussi : Rome ne s’est pas faite en un jour.
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s