Un jardin à l’@nnexe #1 – Zé, João et Maria

Un petit air de samba

La goyave, vous connaissez ? Mais oui, ce fruit exotique vert en dehors et rose à l’intérieur, en forme de poire, avec des graines très dures presque pierreuses qui croquent sous la dent. On en fait de succulents jus de fruit. Les Brésiliens l’adorent, particulièrement les habitants du Minas Gerais où la goyave est très présente. Ils en font (entre autres) une pâte, la goiabada. La meilleure est d’ailleurs celle qu’ils font avec la peau du fruit. Ils l’appellent la goiabada cascão (casca = peau en portugais). Elle est d’une couleur plus sombre et son goût, plus puissant est inimitable. Vous la trouvez dans de nombreux marchés, surtout dans le Minas vous la mangez au petit déjeuner avec du fromage — com muito queijo (« avec beaucoup de fromage ») comme le dit la célèbre chanson de João Bosco.

Un si joli trio de feijoas

Si je vous parle de tout ça, c’est parce que nous avons, depuis peu, trois nouveaux protégés à l’@nnexe. Ils se prénomment , João et Maria. Ce sont tous les trois des bébés feijoa, l’autre nom du goyavier, l’arbuste qui porte les fruits.

Feijoa

Fleur de goyavier du Brésil (feijoa) – Photo Wikipedia

Nous venons de les adopter. C’est Loïc Le Noan, l’un des responsables du centre d’animation Maurice Ravel, chargé des projets environnement et développement durable, qui nous les a gentiment confiés. Loïc en avait plusieurs dizaines dans le très bel espace qu’il a aménagé en jardin naturel, ouvert à la biodiversité et aux techniques culturales douces.
Tous ces arbrisseaux, engoncés dans leur petite motte empaquetés dans une cellophane avaient été achetés pour agrémenter un raout d’élus. Pour faire les pots de fleur, quoi. Eh oui, le végétal, c’est bien connu, est un bien meuble et la suite logique de l’histoire aurait voulu qu’ils finissent dans une benne, comme nombre de leurs congénères.
Heureusement, depuis quelques années, des réseaux de récupération informels se constituent et il est fréquent que, par l’intermédiaire des jardins partagés franciliens — et notamment par l’association Graine de Jardin qui est, en quelque sorte leur tête de réseau —, des opportunités de « sauvetage » se présentent. « L’opération goyaviers » est de celles-là et c’est grâce aux soins de Loïc que nous avons pu accueillir nos bébés goyaviers.

Cette variété d’arbuste de la famille des Myrtacées, pourtant présente dans des zones du globe plutôt chaudes, semble bien s’accommoder du climat de nos latitudes. Il est même, paraît-il assez rustique et résisterait au gel.

Comment passeront-ils l’hiver ?

La grande question que Loïc se posait en me confiant ces goyaviers c’est « réussiront-ils à vivre en pot ». C’est en effet le défi que nous nous sommes lancé. Combien, avant nous, auront fait cette expérience ? Mystère. Si nous les aimons et si nous les traitons avec soin, nos trois futures mascottes du jardin auront peut-être quelques chances de croître et de nous régaler de leurs feuilles vernissés.

Mais la question de leur survie en appelle d’autres : « aurons-nous le privilège de les voir fleurir ? », « avons-nous des sujets mâles et des sujets femelles en vue d’une fécondation ? ». Difficile à dire. Nous aurons l’occasion de vous donner de leur nouvelles, quand ils auront passé un cap que nous jugerons décisif.

Pour l’instant, nous les avons mis dans des pots moyens avec un mélange de terre végétale, terreau et sable et ils ont l’air de bien se porter.

Ils sont placés à un endroit ni trop chaud ni trop froid, dans le lieu le plus lumineux de notre espace. Sur les conseils de Loïc, nous veillons à ce qu’ils ne se dessèchent pas.

7 Commentaires

Classé dans La vie de l'EPN, Le jardincroyable

7 réponses à “Un jardin à l’@nnexe #1 – Zé, João et Maria

  1. Pingback: Un jardin à l’@nnexe #3 – bons baisers de la gare de Lyon | L'@nnexe - Espace Numérique à Paris 12e

  2. Pingback: Un jardin à l’@nnexe #10 – | Le blog

  3. Pingback: Un jardin à l’@nnexe #12 – Le plan de la structure de jardinage | Le blog

  4. Pingback: Mobilisons-nous pour la place Henri Frenay | Le blog

  5. Pingback: Le Relais 59 » Mobilisons-nous pour la place Henri Frenay

  6. Pingback: Mobilisons-nous pour la place Henri Frenay | Place Henri Frenay (Paris 12e)

  7. Pingback: De nouvelles activités sont possibles | Place Henri Frenay (Paris 12e)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s