J’explore mon clavier : beurk ! Un p¤u sur mon clavier !

Signe monétaire, currency signDans la gamme des bizarreries du clavier et des touches qui font causer, notons la touche triple, composée des signes $ (dollar), £ (livre sterling) et ¤ (symbole monétaire). Arrêtons-nous un instant sur le troisième, le plus ballot et le plus inutile. Stupide ? Pas tant que ça ! Joueur ou trublion devrions-nous plutôt dire. Jugez plutôt.

Ce caractère censé représenter une pièce de monnaie brillant de tous ses feux au soleil, que les anglophones surnomment joliment sputnik (« spoutnik »)  currency (« monnaie »), currency sign (« signe monétaire ») ou louse (« pou »), a une histoire directement liée à la guerre froide. Rien de plus normal pour un spoutnik, me direz-vous !

Une touche de discorde

Plus sérieusement, retenons qu’avec leur code ASCII (American Standard Code for Information Interchange) nos amis Américains n’avaient vu midi qu’à leur porte, car leur jeu de 95 caractères imprimables (sur les 128 au total) était adapté à leurs besoins locaux et à ceux leurs informaticiens (voir à ce sujet l’article de Jacques André « Caractère, codage et normalisation. De Chappe à Unicode« ). Encore aujourd’hui, cette table de caractères ne comporte, comme symbole monétaire que celui du dollar (36e position dans la table) et, cela va de soi, aucun caractère accentué.

Lorsque l’ASCII dut rejoindre, à la fin des années 60, la norme de l’International Organization for Standardization (ISO), les comités d’experts de plusieurs pays refusèrent de laisser le signe du dollar américain dans la norme ISO/CEI 646. Plutôt que de reconnaître le dollar comme parangon de la monnaie, il fut donc décidé de créer un caractère neutre, capable de symboliser la monnaie, au sens large. Une façon élégante de damer le pion à l’hégémonie du billet vert yankee !

C’est par ce truchement que le symbole monétaire entra, à partir de 1972, sur les claviers d’ordinateurs, remplaçant le caractère du dollar. Même s’il est plutôt vu comme un intrus, un caractère inusité, le symbole monétaire devait théoriquement servir lorsqu’il n’existe pas de caractère pour représenter une devise. Au détour de certains documents, on peut aussi le voir apparaître en substitution d’un caractère spécial qui ne peut être affiché.

Ce n’est que par la suite que le fameux S barré réapparut sur la touche, sans pour autant évacuer le pou qui le grattait. Mais ce différend ne régla pas pour autant les affaires des langues européennes utilisant un alphabet latin étendu.

Eh oui, la portion d’ISO/CEI 646 partagée par tous les pays n’est constituée que des lettres de l’alphabet latin de base permettant de couvrir les besoins de l’anglais moderne. Les autres langues utilisant un alphabet latin plus étendu ont donc eu besoin de créer des extensions et des variantes nationales de l’ISO 646 dans le but d’utiliser les lettres spécifiques à leurs langues (source Wikipedia). Pour le français, la variante porte le doux nom de ISO-IR 069.

En pratique, comment l’obtenir

  • Raccourci clavier : Alt+ 0164
  • Code ISO : ¤
  • Code HTML : ¤

A lire

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Mémos et tutos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s