Mobilisons-nous pour la place Henri Frenay

PROCHAINS ATELIERS/RENCONTRES

La place Henri Frenay, vous connaissez ? Si vous avez déjà pris un train à la gare de Lyon, vous l’avez peut-être arpentée sans le savoir. C’est là que vous croiserez toutes sortes de gens : voyageurs, habitants, enfants, parents, petits et grands, marginaux, badauds, patineurs et hockeyeurs, urineurs sauvages, jeunes et moins jeunes en errance, en souffrance, paisibles ou moins commodes. Une vraie mixité sociale. Un vrai mélange de gens !
Parmi ces gens, vous rencontrerez des habitants du quartier et de l’arrondissement qui fréquentent nos associations : le Relais 59, Mom’Frenay, Aurore-La Halte Sociale, La Halte Femmes, La Corde Raide, Soleil.

Par temps humide, les piliers des arcades de la place Henri Frenay ne ruissellent pas que de pluie

Par temps humide, les piliers des arcades de la place Henri Frenay ne ruissellent pas que de pluie

Un spectacle singulier

Ce n’est un secret pour personne, la place Henri Frenay ne jouit pas d’une très bonne image ; particulièrement les arcades, situées sous les immeubles d’habitations, où nos structures  (Relais 59 et Mom’Frenay) accueillent du public. Des gens de tous les âges, de tous les horizons : enfants, adultes, personnes âgées.

Chaque jour, dans cet abri que sont les arcades, se déroule sous nos yeux une scène pour le moins singulière. Un théâtre d’incivilités commises par des groupes d’individus se donnant rendez-vous devant nos vitrines pour pratiquer des activités plus ou moins licites : jeux d’argent, alcoolisation et consommation de stupéfiants, tapage, urinage et défécation sauvages. Une ambiance… pour le moins singulière !

Deux fois par jour, matin et soir, se joue un autre ballet. Celui des services de la voirie qui passent avec leur camion-brosse et leurs jets sous pression pour nettoyer les détritus et les excréments qui jonchent les dalles et les piliers qui soutiennent les arcades.

Quand le ton monte, certains peuvent en venir aux mains et il arrive que nous nous retrouvions malgré nous à jouer les modérateurs. Dans des cas heureusement plus isolés, nous devons faire face à des individus pas très plaisants qu’il n’est jamais aisé de raisonner.

Inutile d’expliquer que ce quotidien, lorsqu’il dure depuis des années, est difficile à vivre et à supporter. Nos usagers y sont évidemment sensibles et ne manquent pas de nous faire part de leur interrogations, de leurs craintes ou de leur ras-le-bol.

Comment leur donner tort ? Comment accepter que se joue aussi souvent un tel « spectacle » sous nos yeux et sous les yeux des enfants ? Comment pouvons-nous, par notre simple indifférence, laisser une telle situation s’installer pour longtemps ? Devrons-nous attendre qu’un incident plus conséquent survienne pour envisager des solutions plus durables ?

Le bon sens nous oblige à répondre par la négative. Il n’y a certes pas de solutions prêtes à l’emploi et la raison nous invite naturellement à unir nos énergies pour améliorer les conditions de vie de la place et à pacifier l’environnement des arcades. La raison conseille également de ne pas stigmatiser aveuglément les personnes qui fréquentent les arcades et la place Henri Frenay. Enfin, la probité veut qu’une concertation s’engage entre tous les acteurs de la place pour qu’un véritable vivre ensemble s’installe.

Agissons ensemble… tous ensemble

Il faut pour cela réagir. Nous ne pouvons plus rester isolés, livrés à nous-mêmes. Nous ne pouvons plus fermer les yeux et attendre que le prochain camion-brosse ne passe. La ronde de correspondants de nuit est utile, mais ne suffit pas à engager un travail de fond. Nous devons co-agir pour apporter des réponses durables, car ces nuisances bien connues sur la place durent depuis sa création dans les années 1990.

C’est pourquoi nous devons TOUS nous mobiliser,pour rendre ce lieu plus vivable :

  • Habitants de la place et des rues adjacentes ;
  • Usagers de la place ;
  • Associations ;
  • Sociétés et commerçants ;
  • Institutionnels, autorités locales, élu(e)s parisien(ne)s ;
  • Autres : collectifs, conseil de quartier Aligre-Gare de Lyon, médiateurs de quartier et partenaires du 12e arrondissement.

Dans ce document, nous avons identifié les acteurs susceptibles de créer un cercle vertueux autour de la place Henri Frenay.

Reprenons tous ensemble ce territoire trop longtemps en proie aux incivilités.

Quelques propositions en guise de réflexion

Au quotidien, la place Henri Frenay n’est pas un parangon de vie ni d’animation. Cependant, quelques initiatives spontanées ou organisées sont à saluer, preuve qu’il est possible de créer une dynamique sociale intéressante, même dans un quartier de gare.

Des exemples d’activités existantes…

…pérennes et régulières…

Si vous avez traversé la place en allant prendre un train de grande ligne, vous avez peut-être croisé des gens faire du patin. C’est parce que le lieu est un des meilleurs spots à Paris pour pratiquer le roller et le hockey de rue.

Dans ce même hémicycle vivent aussi quelques arbres. Leurs pieds ont été cultivés il y a quelques mois par les enfants de Mom’Frenay avec l’aide de l’association Plantes et planète, partenaire de Mom’Frenay.

En dehors de ces quelques animations, la place est un simple lieu de passage ou d’oisiveté.

…éphémères

La place Henri Frenay est aussi ponctuellement l’objet de rencontres ou de manifestations formelles ou informelles.

Le 24 janvier dernier a eu lieu sur la place un match de football de rue organisé par l’association des Cités du Secours Catholique. Les équipes,  volontairement mélangées, étaient constituées de candidat(es) parisien(ne)s de tous les partis et de sans abris. L’événement baptisé « Ensemble pour le même but » visait à impliquer les candidat(e)s aux élections municipales parisiennes à s’engager sur des mesures concrètes pour lutter contre la précarité et le mal logement à Paris. Cette partie ayant débouché sur la signature de la charte « Ensemble pour le même but ».

Entre le 27 et le 29 septembre 2013, la communauté parisienne protestante a installé un véritable village de tentes, dans le cadre de leur événement « Protestants en fête, Paris d’espérance« .

En juin 2012, la compagnie rhodanienne Acte (danseurs et chorégraphes) a effectué la performance « Lieu d’être » avec la population locale : habitants de l’immeuble de la place Henri Frenay, usagers, bénévoles et salariés du Relais 59.

En décembre, un marché de Noël des Centres d’Aides par le Travail (CAT) est souvent organisé ces dernières années sur la place.

De nouvelles activités sont possibles

Toutes ces initiatives, aussi simples ou aussi ponctuelles soient-elles, prouvent qu’il existe un potentiel trop peu exploité dans cet espace singulier de notre arrondissement.

Un jardin collectif pour embellir le lieu

Les associations Relais 59, Mom’Frenay, situées aux premières loges, travaillent depuis un an à la création d’un jardin collectif en vue de lutter contre les incivilités et d’améliorer les conditions de vie et d’hygiène des arcades de la place. Depuis quelques mois, elles sont accompagnées de Toits Vivants qui apporte ses compétences pour la création d’une structure à cultiver.

Nous considérons que la mise en place d’un jardin collectif, en collaboration avec les riverains de la place, apportera une réelle plus-value aux arcades et à l’ensemble de la place. Il permettra d’embellir le lieu et de générer de nouveaux échanges entre les riverains : habitants, commerçants et associations, personnes de passage, populations en errance.

Tables de culture devant les vitrines

Première modélisation de structures de jardinage devant la vitrine de l’espace numérique du Relais 59 – Maquette : Toits Vivants – Tous droits réservés

Ce projet émanant du Relais 59, de Mom’Frenay, et de Toits Vivants a été soumis en décembre 2013 à la mairie du 12e arrondissement et à la RIVP qui ont toutes deux répondu favorablement à cette initiative. D’autres partenariats sont en cours avec d’autres structures locales.

Pour prendre connaissance du Jardincroyable et suivre son avancement, consultez les articles que nous publions régulièrement sur notre blog.

Ce futur jardin pourra créer des liens avec le potager de la gare de Lyon, mis en œuvre récemment dans le hall Méditerranée. Ce potager, situé juste à côté du salon grands voyageurs, n’est malheureusement pas ouvert au public. Il est géré par un cheminot à la retraite et accueille les enfants de l’école maternelle et élémentaire de la rue de Bercy.

Un potager en carrés dans un espace fermé

Un potager en carrés dans un espace fermé – Photo Stéphane Manet © 2014

Si vous avez manqué les précédents épisodes :

Un jardin à l’@nnexe #1 – Zé, João et Maria
Un jardin à l’@nnexe #2 – De quoi en faire des caisses
Un jardin à l’@nnexe #3 – bons baisers de la gare de Lyon
Un jardin à l’@nnexe #4 – Le printemps des possibles
Un jardin à l’@nnexe #5 – Premières réunions projet
Un jardin à l’@nnexe #6 – La rue nous soutient !
Un jardin à l’@nnexe #7 – Caisse qu’elle est bien cette structure !
Un jardin à l’@nnexe #8 – URGENT : recherchons terre végétale
Un jardin à l’@nnexe #9 – Quels bois récupérer ?
Un jardin à l’@nnexe #10 – Deux nouvelles pousses
Un jardin à l’@nnexe #11 – Réunion avec le collectif Babylone
Un jardin à l’@nnexe #12 – Le plan de la structure de jardinage

D’autres propositions

Un club de mölkky

Le mölkky est une sorte de jeu de quilles venu du froid (Finlande). Ce jeu est simple à jouer, convivial, populaire et ne nécessite aucun moyen. Deux espaces peuvent être envisagés pour organiser des parties de mölkky :

  • La place Henri Frenay elle-même (l’hémicycle)
  • L’allée piétonne et arborée (en réalité la rue Roland Barthes) qui prolonge la place Henri Frenay vers la rue de Rambouillet

La création d’un club local permettrait de mettre en place des rendez-vous de jeu réguliers, ouverts à tou(te)s.

Votre aide et vos propositions pour aller plus loin

Vous vivez sur la place Henri Frenay ou à proximité ? Vous habitez le 12e arrondissement ? Vous êtes membre du conseil de quartier Aligre-Gare de Lyon ? Vous pensez, comme nous, que ce lieu mérite d’être investi pour créer une vie de quartier digne de ce nom ?

Nous avons besoin de vos avis, de vos réflexions, de vos propositions, de vos (petits et grands) coups de main pour faire de cette place un cadre de vie agréable et chaleureux. Cela redonnera, du même coup, des couleurs à Henri et honorera sa mémoire !

Ateliers/rencontres d’expression collective

Nous vous invitons donc régulièrement à des ateliers/rencontres :

Participer à un atelier d’expression collective :

Atelier 1 :  le lundi 28 avril de 18h30 à 20h30 à l’@nnexe

Pensez aussi à laisser vos commentaires sur le blog

Venez aussi nous rencontrer lors de moments et de manifestations que nous organiserons pendant toutes les phases de préparation des projets.

2 Commentaires

Classé dans La vie de l'EPN, Le jardincroyable

2 réponses à “Mobilisons-nous pour la place Henri Frenay

  1. Pingback: Un jardin à l’@nnexe #11 – Réunion avec le collectif Babylone | Le blog

  2. Pingback: Un jardin à l’@nnexe #10 – Deux nouvelles pousses | Le blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s