Avec Olivier, je vois Paris en 3D

lunettes 3D

Résumons : à ma droite Google Maps, un projet Google qui rend des services, mais génère des dollars dont je ne vois ni la couleur ni l’odeur. A ma gauche, OpenStreet Map (OSM) qui ne m’apporte rien en euros sonnants et trébuchants, mais qui m’offre l’opportunité d’améliorer en permanence la qualité des informations sur une carte, de rencontrer des gens passionnés  par le partage et, si je suis un développeur avisé, de créer de nouveaux objets capables d’aider mon prochain, qu’il soit développeur ou simple quidam du Web et d’ailleurs.

Sur « le cas OSM« , lisez (ou relisez !) notre article Google Maps versus OpenStreet Map qui vous éclairera sur la richesse de ce projet. Tellement riche, qu’un dénommé Olivier, notre plus ancien bénévole à l’@nnexe (non pas le plus âgé, mais le plus fidèle !), nous a fait l’honneur ce jeudi, lors d’un « Vous êtes libre ce soir ? », de nous présenter deux projets en lien direct avec la plate-forme de cartographie participative :

Précisons d’emblée que le deuxième projet n’a pas de nom officiel et que nous l’avons baptisé ainsi pour ne pas l’appeler « Tartempion » ou « Pinco Pallino« . Nous invitons du reste notre aimable communauté de lecteurs et de libristes à faire des propositions. Eh oui, on est participatif ou on ne l’est pas, alors du nerf !

F4map présenté par Olivier

Nous n’allons pas répéter sur F4map ce que nous avons exposé dans notre excellent article. Le but ici est de mettre à votre disposition, en exclusivité mondiale, la présentation d’Olivier, effectuée, s’il vous plaît, avec HTML Slidy. Cet outil respectueux des standards du Web sert à créer des diaporamas sous forme de pages Web. Il suffit de cliquer sur la page pour faire défiler chaque diapositive (appelée souvent slide d’où le nom) ou élément de diapositive.

Pour celles et ceux qui ont raté la présentation en live, voici la version en diapos, c’est toujours mieux que rien. Merci encore à l’ami Olivier qui nous l’a mis gracieusement à disposition, à condition de respecter les conditions de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les mêmes conditions 4.0 International.

Si vous téléchargez la version compressée, décompressez-la et dans le dossier « presentation », lancez le fichier epn-osm.html dans votre navigateur. En bas de la page, figure un index permettant de naviguer dans l’ensemble des diapositives.

Un architecte proche de mes pas

Inondation de Paris en 1910

Le deuxième projet présenté ce jeudi par Olivier fut son propre travail dédié à l’architecture. Lors de ses déplacements et balades parisiennes, Olivier aime à repérer les immeubles portant des plaques avec le(s) nom(s) du/des architecte(s). Chaque fois qu’il en trouve une, il reporte sur la carte d’OpenStreet Map le nom de l’architecte (mais pas encore son ventre !) et l’année de construction de l’édifice. On dit qu’il « taggue » le bâtiment dans OSM : il attribue le mot-clé architect à l’adresse du bâtiment représenté sur la carte.

Ça, c’est la première étape du boulot : celui du flâneur averti qui renseigne, une fois chez lui, la base d’OSM. La seconde étape est plus technique et nous ne la dévoilerons pas puisque nous en sommes bien incapables ! Il faudrait demander cela directement à l’homme de l’art. Toujours est-il que grâce à cette application dérivée des données d’OSM, Olivier nous donne l’opportunité de savoir quel(s) architecte(s) peuple(nt) notre proximité à un instant T. Lorsqu’on ce connecte à cette adresse http://osm.ascolteo.fr, on nous demande gentiment « Voulez-vous partager votre localisation avec http://osm.ascolteo.fr ?« . En répondant « Partager sa localisation« , l’application calcule notre position de connexion. Attention, un petit temps de réponse est nécessaire.

osm-ascolteo

Après quelques secondes, les coordonnées en latitude et longitude apparaissent. On peut ensuite choisir le rayon de recherche de 200m à 10km. On peut aussi trier par « proximité », « architecte » ou par « rue ». Faites un petit essai à partir des coordonnées de la place Henri Frenay :

  • Latitude : 48.84481
  • Longitude : 2.37671

Amusez-vous à jouer avec les différents réglages et tris et vous obtiendrez des liens vers les positions de chaque plaque sur la carte.

3 Commentaires

Classé dans La vie de l'EPN

3 réponses à “Avec Olivier, je vois Paris en 3D

  1. Pingback: OpenStreet Map et ses "produits dérivés" | Le blog

  2. Pingback: Réaménagement de l’@nnexe #10 : Olivier, un gars doué ! | Le blog

  3. Pingback: Umap : syntaxe pour formater les éléments du champ description | Le blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s