Tablettes et seniors : retour d’expérience

La semaine dernière, je recevais sur notre répondeur téléphonique un message venant du Jura. Il s’agissait d’Émilien qui travaille pour l’association Prodessa, une importante structure (600 employés et 4e employeur jurassien) qui fait de l’aide et du maintien à domicile à destination des familles, des personnes malades, des personnes âgées et des personnes handicapées.

Depuis quatre mois, Émilien utilise les tablettes tactiles avec certaines personnes qu’il accompagne. Il leur fait faire des jeux de mémoire. Nos cours de tablettes et notre expérience avec les seniors l’intéresse. Voilà pourquoi il a choisi de nous interroger.

1. Avez-vous bénéficier de subventions pour ce projet ? Si oui lesquelles ?

Pour lancer nos ateliers de formations au tablettes numériques pour les seniors, nous avions, en juillet 2011, déposé un dossier auprès de la CNAV Ile-de-France qui avait répondu favorablement à notre projet CLIC Tablettes en novembre 2011. La subvention allouée s’élevait à 14 000 euros. Elle couvrait, pour une période d’un an, l’achat de 11 tablettes (6000 euros) et des frais de fonctionnement (8000 euros). Ce projet faisait l’objet d’un suivi trimestriel avec la CNAV et d’une évaluation finale devant les administrateurs du Comité Régional et la DASIF.

Nous avions aussi sollicité des caisses de prévoyance qui ont toute un service d’action sociale, avec une commission qui se réunit plusieurs fois dans l’année. Nous avions bon espoir pour obtenir un financement d’une de ces caisses, dont j’ai oublié le nom, car la personne que nous avions rencontrée avait beaucoup apprécié notre projet. Malheureusement, la commission n’avait pas retenu notre projet. Je pense parce que nous étions trop en avance.

2. Sur une année combien de participants avez-vous formé au total ?

La première année (décembre 2011-décembre 2012) était une année d’apprentissage et de « rodage ». Nous avons formé 32 personnes uniques sur 7 sessions soit 122 heures dispensées.

En 2013, nous avons formé 103 personnes sur 16 sessions et 116 heures de cours. La montée en charge est évidente, même si le volume d’heures dispensées est quasiment identique. Ceci est dû à un taux de remplissage des séances bien meilleur qu’en 2012. En l’espace d’une année, la tablette tactile est devenue tendance. Le grand public (seniors compris) a bien identifié la tablette et les nouveaux usages qu’elle propose. Les primo-utilisateurs du numérique – que sont certains seniors – se sont tournés assez vite vers ce nouveau support.

Comme nous étions parmi les pionniers dans ce domaine, nous avons bénéficié d’une bonne couverture médiatique (articles dans la presse papier et en ligne). Les gens nous appelaient de toute la France, croyant que nous vendions des tablettes spéciales pour les seniors et que nous formions sur tout le territoire !

En 2013, nous avons fait évolué nos ateliers dans leur découpage et leur durée. Dans leur première version, nous proposions des sessions uniques de 20h. Dans la deuxième version (toujours en vigueur), nous avons créé trois cycles :

Le cycle 1 (4h) : 2 séances de 2 heures permet de faire un rapide tour d’horizon pour se familiariser avec une tablette :

  • Présentation d’une tablette : spécificités et points communs avec un ordinateur classique. Différentes familles, selon les systèmes d’exploitation
  • Identifier les éléments de la tablette : bouton marche/arrêt, bouton du volume sonore, connectique pour le casque, webcam arrière et faciale, hauts-parleurs, connectique pour le chargeur de batterie et l’adaptateur aux supports USB
  • Allumer/éteindre/mettre en veille/sortir de la veille
    Régler le son
  • Connaître l’écran d’accueil et ses icônes
  • Prendre des photos et des vidéos
  • Acquérir les gestes de base : toucher simple, balayage
  • Prendre connaissance avec le clavier

En 4 heures, une personne ne possédant pas de tablette peut se faire une idée de l’appareil et peut faire le choix de continuer les cours en vue d’un achat. A contrario, elle peut renoncer aux cours et à l’achat d’une tablette ; cela limite grandement son investissement (temporel et financier).

Le cycle 2 (12h) : 6 séances de 2 heures pour acquérir les fondamentaux :
Faire les premiers paramétrages :

  • se connecter au wi-fi, paramétrer la mise en veille, activer/désactiver la géolocalisation et le bluetooth
  • Naviguer/faire des recherches sur le Web
  • Envoyer/recevoir des e-mails
  • Rechercher/installer/désinstaller des applis

Le cycle 3 (8h) : 4 séances de 2 heures pour se perfectionner :

  • Gérer ses dossiers et fichiers
  • Se perfectionner en courrier électronique : envoyer/recevoir des pièces jointes
  • Utiliser/gérer des podcasts
  • Rechercher/télécharger/utiliser des ebooks
  • Traiter des questions spécifiques apportées par les stagiaires

Ces programmes sont des canevas et nous les adaptons à chaque session, selon les profils des groupes que nous formons.

3. Les formations se déroulaient-elles tout au long de l’année, ou uniquement sur certaines périodes ?

Les cours de tablette ont lieu toute l’année, sauf au mois d’août où notre espace ferme et les trois premières semaines de septembre qui correspond à une période d’organisation des plannings, des inscriptions et des recrutements de nos bénévoles. C’est aussi une période où les seniors sont encore en vacances. Il est donc inutile de commencer trop tôt à la rentrée de septembre. Nous lançons généralement nos cours aux environs du 25 septembre. Il est indispensable de bien comprendre les rythmes, habitudes et contraintes de notre public : voyages et déplacements réguliers (la plupart du temps hors périodes scolaires), garde des petits enfants pendant les vacances et le mercredi, périodes de convalescences. Il vaut donc mieux privilégier les cours en semaine : lundis, mardis et jeudis. De préférences le matin ou tôt dans l’après-midi, surtout pendant les périodes automnales et hivernales, car les personnes âgées n’aiment pas circuler lorsqu’il fait nuit.

4. Combien de formateurs pour combien de participants ?

Que ce soit pour l’informatique classique ou pour les tablettes, nous privilégions les petits groupes de maximum 8 personnes. Chez nous, un seul formateur prend en charge un groupe. Pour les cours de tablettes, former 8 personnes en même temps nécessite une grande expérience de la formation avec les seniors. Les tablettes sont des supports plus sensibles que les PC. Il se crée beaucoup plus de « bruit » (ie de fausses manipulations, de stress, d’agitation, etc.) dans ce type de cours. C’est inhérent à l’outil. Depuis un an et demi environ, la majorité des personnes sont équipées. Nos groupes sont de plus en plus hétérogènes tant d’un point de vue du niveau que du matériel. Devoir gérer plusieurs types de tablettes (Android, Ipad, Windows 8) et plusieurs versions relève désormais du tour de force.

Je conseillerais, pour une personne qui n’a pas l’habitude, soit de former en binôme soit de commencer par des groupes de 4 personnes maximum pour un formateur. Surtout s’il s’agit de personnes âgées de plus de 70/75 ans.
Trouver des relais avec des personnes qui peuvent, sur des moments plus courts et plus informels pour aider individuellement est un très bon complément aux cours en collectif. C’est pour cela que nous avons institué des moments conviviaux : les clubs tablettes où nous incitons les gens à s’entraider, autour d’un apéro numérique.

2 Commentaires

Classé dans Le coin des partenaires

2 réponses à “Tablettes et seniors : retour d’expérience

  1. Bonjour Yann,

    Merci pour votre disponibilité et cette synthèse très claire. Une dernière question qui m’est venue à l’esprit en lisant l’article :

    Sur quel modèle de tablettes formiez vous vos stagiaires ?

    Merci encore, je vous ferai part de l’avancée de notre projet.

    Émilien

    • Bonjour Émilien,

      Oui, c’est vrai, le choix des tablettes a été (et nous en avons la confirmation tous les jours) prépondérant. Nous avons choisi des tablettes Android de la marque Samsung, modèle Galaxy Tab.

      Elles sont plus ouvertes, moins onéreuses et l’interface est beaucoup plus facile à comprendre et à manipuler par les seniors, quoi qu’en disent les fondus de la marque à la pomme.

      Nous avons des stagiaires qui viennent de plus en plus avec des Ipad, généralement offerts par les enfants et les petits-enfants. Les difficultés qu’ils/elles rencontrent sont innombrables : incompréhension de l’interface et de la logique Apple, boutons nécessitant une extrême finesse du toucher, problème d’identifiant Apple/Icloud, problème de compréhension du tout cloud, etc. Tous ces points ne sont pas du tout adaptés à ce type de public et beaucoup regrettent d’avoir à les utiliser, quand elles comparent avec les environnements Android, qui leur semblent plus parlants.

      Ces considérations ressortent clairement de nos trois années d’expérience de formation des seniors sur les tablettes numériques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s