Archives de Catégorie: Actu des TIC

Un Profil pour deux : de l’utilité du médiateur numérique

Aujourd’hui, sort la comédie, Un Profil pour deux, avec l’inénarrable Pierre Richard qui met en scène un senior isolé acariâtre et retors auquel sa fille envoie à domicile un jeune homme pour le déniaiser en informatique.

Au centre de cette comédie, le choc des générations, le choc des cultures. La rencontre parfois difficile entre insiders et outsiders du digital. Une situation parfaitement connue et, la plupart du temps, maîtrisée par le/la médiateur-trice numérique.

Après Moi, Daniel Blake de Ken Loach qui brossait plus en creux un portrait de fracturé numérique, Un Profil pour deux est une nouvelle ode à l’utilité impérieuse de la médiation numérique dans notre société où le digital est désormais, comme le gaz, à tous les étages.

Nos confrères et consœurs médiateurs numériques seraient fort inspirés de s’appuyer sur ces deux films parfaitement complémentaires pour expliquer la forte valeur sociale ajoutée de leur métier.

1 commentaire

Classé dans Actu des TIC, Culture numérique

Quel numérique dans le 12e et pour qui ?

Définir des axes pour les 3 ans à venir

Tous les trois ans, nous essayons de comprendre au mieux qui sont les habitant(e)s, les acteurs (économiques et institutionnels) du 12e arrondissement et quels sont les enjeux sur le plan de la santé, de la culture, des loisirs, des solidarités, des échanges sociaux et économiques…

Pouvoir répondre aux attentes, aux manques, trouver avec vous des solutions innovantes ou reconduire des actions opérantes est pour nous tous d’une grande importance pour assurer une vie plus harmonieuse dans notre arrondissement et définir ainsi les grands axes de notre projet social.

Faire le portrait du numérique dans le 12e

En nous rapprochant à nouveau de vous, nous souhaitons ouvrir un temps de réflexion commune sur la question du numérique.

Aujourd’hui, le numérique est partout. Dans nos vies personnelles et professionnelles. C’est un fait qui s’impose. Comment cette mutation est-elle vécue par les uns et les autres est une question capitale, car le numérique peut rapprocher comme éloigner ou exclure.

Afin que tous, petits et grands, puissent être acteurs de cette nouvelle société qui se dessine chaque jour nous avons besoin de comprendre quels sont vos aspirations, vos craintes, vos rêves, vos blocages… en matière de numérique.

Faire le portrait fidèle du numérique dans notre arrondissement sera pour nous tous un guide précieux pour entreprendre ensemble les meilleures actions.

3 façons d’échanger (au choix)

Vous pouvez échanger avec nous sur les questions numériques de plusieurs façons :

Merci de votre participation.

L’équipe du Relais 59

Pour nous rendre visite

Poster un commentaire

Classé dans Actu des TIC

L’Afrique invitée d’honneur de nos futures émissions

Après trois mois d’existence environ, nos ateliers radio du vendredi matin, emmenés par son rédacteur en chef Hervé Gardette, suivent patiemment leur cours et nous commençons à voir se dessiner le visage et la personnalité de nos futurs rendez-vous radiophoniques sur le web.

Au fil des apprentissages, on constate avec bonheur que chaque intervenant(e) prend de l’assurance avec le micro et l’enregistreur numérique, avec les personnes à interviewer, avec les techniques de montage et les sujets à traiter. La marmite radiophonique bout tranquillement. Les contenus mijotent à feu doux. Cela laisse le temps à nos apprentis journalistes d’aiguiser leurs outils pour nous préparer de savoureux programmes. Ils pourront ensuite, par simple compagnonnage, transmettre leurs savoir-faire à d’autres futur(e)s animateur-trice(s) de tous âges. C’est ainsi que se construira pas à pas notre webradio.

Aller au-delà des clichés

Pour nos premières émissions, l’Afrique sera à l’honneur. Nous proposerons un cycle de cinq émissions qui porteront un autre regard sur cette « Grande Inconnue ». Nous donnerons la parole à des Africains de France qui apporteront un éclairage différent sur ce continent que l’on ne présente généralement que sous forme de clichés.

Ousmane, Amadou, Serge et Farida – qui fréquentent l’atelier et animeront l’émission – ont choisi cinq thèmes qui formeront notre cycle africain :

  1. Pourquoi les Africains quittent l’Afrique ?
  2. Peut-on parler de l’Afrique autrement que de manière négative ?
  3. Les richesses de l’Afrique font-elles son malheur ?
  4. La solidarité familiale en France et en Afrique : deux modèles différents ?
  5. Pourquoi les Africains restent en France, malgré tout ?

Nous projetons de produire une émission mensuelle dans le studio d’enregistrement de la Maison des Ensembles, nos voisins de la rue d’Aligre. Affaire à suivre…

Poster un commentaire

Classé dans Actu des TIC

Comment régénérer vos piles jetables ?

regenbox

Vous le savez nous aimons faire des expériences et qui plus est des essais qui vont dans un sens utile. Nous sommes comme ça à l’@nnexe. C’est pour cette raison que nous défendons la culture libre et l’expérimentation collective. Nous sommes particulièrement sensibles à la question des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE ou D3E) qui envahissent nos vies et nous mettons en place plusieurs dispositifs pour les limiter. Utiliser un parc informatique recyclé, équipé de logiciels libres moins gourmands en est un simple exemple. D’où aussi notre Fab-U-lab, tiers lieu de bidouille tous azimuts et en mode basses technologies ou jugaad, pour ceux qui maîtrisent l’hindi !
Avec notre partenaire Electrocycle, l’asso D3E, qui est très mobilisé sur la limitation des DEEE et qui anime régulièrement des ateliers d’intelligence partagée avec d’autres structures associatives, nous mettons en service un objet dont beaucoup d’entre nous rêvaient depuis des années : un régénérateur de piles alcalines.

Donnez une seconde vie à vos piles jetables

De quoi s’agit-il au juste ? D’un simple boîtier que l’on branche au 220 volts et dans lequel on place des piles alcalines qui auraient normalement fini à la poubelle ou dans un circuit de collecte (ça c’est pour les propriétaires les plus vertueux).

Vous connaissiez les piles rechargeables qu’on appelle aussi familièrement les « accus » (accumulateurs) et que vous utilisez probablement avec un chargeur spécial.

Notre régénérateur de piles fonctionne à peu près de la même façon. Le geste est exactement le même qu’avec une pile rechargeable, mais il faut connaître quelques règles et principes de base :

  • À l’inverse des accumulateurs, les piles alcalines ne pourront pas être régénérées un grand nombre de fois (une dizaine de fois tout au plus) ;
  • Avant d’être placée dans le régénérateur, chaque pile doit être testée (avec un testeur ad hoc ou un multimètre). Pour pouvoir être régénérée, la charge de la pile ne doit pas descendre en-desous de 0,8 volt ;
  • La régénération de la pile prend 24 heures environ. En deçà, il est inutile de vouloir régénérer la pile ;
  • Si vous n’avez pas assez de temps, il est possible d’interrompre la régénération et de la reprendre ultérieurement.

L’appareil peut également recharger des piles rechargeables classiques.
Le régénérateur est alimenté par son transformateur ou par un câble/chargeur USB universel.

Rappelons enfin que ce régénérateur de piles alcalines est un prototype et qu’il est nécessaire de le faire fonctionner pour le tester en vue de l’améliorer.

C’est donc cette tâche que nous nous sommes fixée, aidés par tous nos usagers qui souhaiteront apporter et régénérer leurs piles déchargées.

Si vous habitez le Nord de Paris, sachez qu’un autre régénérateur est en service chez nos amis de l’association Antanak, partenaire, elle aussi d’Electrocycle.

 

3 Commentaires

Classé dans Actu des TIC, La vie de l'EPN

La Goutte d’Ordinateur sur France Culture

logo-goutte

Aujourd’hui, nos amis de l’EPN La Goutte d’Ordinateur (Paris 18e), sont invités à 14h chez Marie Richeux, productrice et animatrice de l’émission « Nouvelles Vagues » sur France Culture.

Le thème du jour : « Un lieu numérique pour tous« .

Membre active du réseau des EPN parisiens, Virginie, notre consœur, présentera La Goutte d’Ordinateur et portera haut et fort la voix des EPN de la capitale qui ont bien besoin de reconnaissance pour tout le travail accompli depuis une quinzaine d’années.

Virginie sera accompagnée d’une de ses usagères qui témoignera de son expérience positive dans cet EPN qu’elle fréquente régulièrement.

Se joindra à elle par téléphone Antony Auffret, responsable des questions numériques aux Petits Débrouillards de Bretagne (Brest) et coordinateur de l’EPN porté par cette association.

Réécouter l’émission

Si vous avez raté l’émission, le podcast vous sera utile. A écouter sur notre site ou à télécharger à partir du lien ci-après. Bonne écoute.

Télécharger le podcast

La Goutte d’Ordinateur et sa webradio

L’expérience de la Goutte d’Ordinateur nous intéresse doublement, car cet EPN a créé, il y a quelques années, une webradio en partenariat avec les associations du quartier de la Goutte d’Or.

Cette webradio, qui organise un club mensuel (Le Club Webradio), est présente sur le site de quartier Goutte d’Or et Vous. Ce portail de quartier a pour vocation de :

  • Informer sur le quartier, son histoire, son actualité

  • Soutenir et valoriser les initiatives associatives et inter associatives locales

  • Faire émerger et valoriser les initiatives locales des habitants

  • Contribuer au débat démocratique et aux pratiques de démocratie participative en créant un espace d’expressions citoyennes, d’échanges de points de vue sur des sujets sociétaux en rapport avec les préoccupations du quartier.

Les expériences de journalisme citoyen se multiplient aujourd’hui et la Goutte d’Or se veut précurseur dans sa volonté de permettre une participation du plus grand nombre au débat citoyen. (source : Goutte d’Or et Vous, « Le Projet »)

Cette expérience peut être précieuse pour notre projet. Nous les interviewerons pour comprendre la mise en place de ce média et d’en cerner le fonctionnement.

A suivre donc…

 

Poster un commentaire

Classé dans Actu des TIC, Le coin des partenaires

Notre Fab-U-lab est primé

Cet après-midi je me rends à la Fondation Orange avec un de mes bénévoles, Jean-Marc, et Michel, le président du Relais 59. Nous sommes au siège International d’Orange. La bonne nouvelle, c’est qu’on va nous remettre un prix pour le projet soumis à la fondation fin mai.

A LIRE

L’idée principale de ce projet, qui s’adresse principalement à des jeunes en situation d’échec et de décrochage scolaire, est de redonner confiance en soi à travers un cycle d’ateliers d’apprentissage de techniques de fabrication numérique. Remettre les enfants au travail aurait dit le pédagogue Célestin Freinet. C’est bien ça : être avant tout dans le faire pour à la fois construire et se (re)construire.

Voici donc, en primeur et en résumé le projet Le labo dont tu es le héros que nous développerons au Relais 59 de septembre 2016 à juillet 2017 avec plusieurs partenaires locaux tels que l’E2C Paris et l’ESIEA.

Je tiens à remercier et à rendre hommage à Jean-Marc, notre bénévole et spécialiste en électronique et robotique qui anime brillamment nos ateliers Arduino depuis deux ans. C’est grâce à lui que nous avons pu concourir à l’appel à projets solidaires de la Fondation Orange, car il est retraité d’Orange – c’était la condition : il fallait qu’un(e) salarié(e) d’Orange présente la candidature de l’association en son nom.

Le labo dont tu es le héros

super-DIYConstat, genèse, philosophie
et objectifs du projet

« Le labo dont tu es le héros » est un projet qui représente la deuxième phase d’un grand dispositif initié il y a trois ans par notre espace public numérique l’@nnexe, situé place Henri Frenay, au pied de la Gare de Lyon. A travers des activités régulières et ponctuelles (cours, ateliers, rencontres) visant à démystifier les machines et les technologies numériques pour les rendre accessibles et compréhensibles du plus grand nombre, notre objectif ultime est de créer en 2017 un fablab solidaire ouvert à tous les publics que le Relais 59 accueille dans ses trois locaux du 12e arrondissement.

Lors de cette première phase empirique (été 2013-été 2016), nous avons cherché à accueillir des publics variés tant dans leur âge (jeunes, adultes, retraités) que dans leur appartenance socioculturelle. Cet objectif du mélange des âges et des catégories socio-professionnelles a été en partie atteint. Mais nous devons et pouvons faire mieux ! Nous constatons notamment que les publics les plus rapidement aptes à s’inscrire dans des activités de fabrication numérique sont issus de milieux plus favorisés et plus instruits, capables d’accéder facilement aux informations (en ligne notamment), aux nouveautés et aux innovations.

C’est pour cette raison que nous entendons inaugurer avec « Le labo dont tu es le héros » une deuxième phase où nous concentrerons nos efforts sur des publics que nous accueillons au Relais 59, mais qui ne présentent pas encore un intérêt réel pour les innovations technologiques : les jeunes issus de foyers à bas revenus et d’un faible niveau d’instruction, les jeunes en situation de décrochage scolaire, les jeunes en situation de handicap et les adultes isolés. Nous tenterons, autant que faire se peut, d’atteindre une parité garçons/filles et hommes/femmes dans les groupes que nous constituerons.

Nous sommes très conscients des bouleversements et des fractures multiples qu’induit le numérique dans nos sociétés du XXIe siècle. La fracture numérique – que d’aucuns jugent, à tort, presque entièrement résorbée – ne cesse en réalité de se fragmenter en centaines voire milliers de secteurs où même les plus aguerris peuvent être un jour concernés. Les champs de la fabrication numérique et des objets connectés font une entrée fracassante ces dernières années. Les technologies qu’ils portent génèrent déjà des fractures entre les citoyens. C’est en faisant ce constat que nous souhaitons proposer une réponse, même modeste, pour tenter d’y remédier à notre échelon local.

La philosophie centrale de notre projet repose sur la mise en place d’une communauté apprenante bienveillante (CAB) qui s’appuiera sur des principes de compagnonnage. Les plus « sachants » aideront les non initiés à progresser dans leurs apprentissages et leur maîtrise des différentes techniques de fabrication assistée par ordinateur.

Le but ultime est de toujours créer des passages de relais, une sorte de « viralité » dans les apprentissages pour que la communauté croisse, prospère et soit capable de se prendre en main. Le pouvoir d’agir des individus est une valeur fondamentale au Relais 59 qui fait d’ailleurs partie du deuxième axe de notre projet social : « Développer la participation des habitants ». En d’autres termes plus courants, on pourrait résumer la mécanique que nous chercherons à développer  : « j’ai été formé(e), alors je formerai à mon tour ». Car chaque compagnon doit avoir conscience qu’il/elle s’inscrit dans une chaîne de compétences, de savoir-faire et de production de savoirs.

Pour illustrer cette dynamique collective et d’entraide, nous avons jugé intéressant, en guise de symbole et d’objet fétiche, de fabriquer trois push cars (caisses à savon) que nous engagerons dans une course organisée à cet effet dans le 12e arrondissement (lieu encore à définir) avec d’autres concurrents venant d’autres arrondissements

Dans push car il y a « pousser » que l’on peut comprendre sous différentes formes :

  • Pousser pour faire avancer ;
  • Pousser pour motiver ;
  • Pousser comme synonyme de « grandir ».

Se dégage de ce véhicule rudimentaire et ludique un esprit d’équipe reposant sur une collaboration associant des compétences complémentaires entre le pilote et le propulseur.

Les publics : jeunes, mais pas que…

Nous choisissons de nous adresser en priorité aux jeunes. Parce que notre approche au Relais 59 est généralement intergénérationnelle (nous nous adressons à des familles), les autres catégories d’âge pourront aussi, mais dans une moindre mesure, intégrer nos équipes de compagnons (adultes et parents isolés, retraités par exemple).

Notre expérience dans l’animation d’ateliers numériques nous incite à penser que l’âge minium pour suivre cette aventure est de 11 ans (classe de 6e). Nous mélangerons donc des pré-adolescents, des adolescents et des jeunes adultes afin que chaque tranche d’âge puisse développer des qualités d’entraide.

Les jeunes susceptibles de rejoindre la communauté seront issus, pour la plupart, de milieux non favorisés socialement ou en rupture avec le système scolaire. Nous accueillerons également des jeunes en situation de handicap si les opportunités se présentent.

Les valeurs solidaires et citoyennes du projet

Tout au long du projet et dans tous ses relations, la communauté apprenante mettra en avant et cherchera à développer auprès de ses membres des valeurs utiles pour le bien-être et le travail de l’ensemble du groupe, héritées de l’esprit des compagnons :

  • Bienveillance, entraide, protection, éducation, transmission des connaissances entre tous les membres de la communauté ;
  • Cohésion et esprit d’équipe, force du collectif ;
  • Acceptation des différences (différences d’âge, de culture, de connaissances et de savoir-faire…) ;
  • Rigueur et amour du travail bien fait.

Au-delà de ces valeurs communes et à travers l’apprendre en faisant, nous tenterons de cultiver chez chacun :

  • L’attention au travail des autres ;
  • L’estime de soi, la confiance en soi et dans les autres.

L’apprentissage de la solidarité et de la citoyenneté s’acquière en faisant, en expérimentant ensemble. Le dire, c’est bien, le faire, c’est mieux. C’est pourquoi nous serons fidèles à la devise du Relais 59 : « ensemble c’est mieux ! ».

Avoir le sens du bien commun, un esprit collaboratif – que nous puisons, entre autres dans les fondements de l’éducation populaire, du logiciel libre et de l’esprit hacker – sont des règles d’or que nous suivrons et tenterons de partager avec tous les membres de la communauté.

Calendrier du projet

Le projet durera 11 mois (du 5 septembre 2016 au 27 juillet 2017). Il s’articulera en suivant une logique de process, avec des tâches et des étapes à réaliser dans une temporalité et un ordre précis.

Le but à atteindre est la fabrication des 3 push cars. Pour en arriver là, nous organiserons nos ateliers comme une chaîne de production où chaque atelier produira une partie d’un ensemble commun :

  • les ateliers de CAO 2D/découpe vinyle réaliseront les t-shirts des six participants (trois équipes de deux par push car) ;
  • les ateliers de CAO 2D/découpe laser réaliseront des petites pièces décoratives ou fonctionnelles présentes sur les bolides ;
  • les ateliers de CAO 3D modéliseront les trois modèles et en feront une maquette en 3D ;
  • les ateliers électronique et robotique apporteront un peu d’intelligence artificielle aux bolides avec de l’électronique embarquée ;
  • les ateliers de fabrication réaliseront à l’échelle 1 les push cars.

Étape 1 – Sept. 2016 : repérage et achat des matériels, consommables et logiciels

Étape 2 – Oct-déc 2016 : formation des encadrants des ateliers de fabrication numérique

Étape 3 – Oct-déc 2016 : constitution des équipes d’apprentis compagnons (inscription des candidats). Début des ateliers d’électronique et robotique

Étape 4 – Janv-mai 2017 : ateliers sur les techniques de fabrication numérique (CAO 2D/3D, impression 3D, fraisage et découpe vinyle/laser) et de fabrication classique (push cars)

Étape 5 – Fin avril 2017 : les compagnons assisteront au championnat de caisses à savon des Buttes Chaumont pour y participer l’année suivante (2018).

Étape 6 – Fin mai-fin juin 2017 : livraison des push cars

Étape 7 – Fin juillet 2017 : test des push cars

Étape 8 (hors projet, date à définir avec la mairie du 12e) : course de push cars du 12e

Les activités proposées

  • Les ateliers de créativité/brain storming ;
  • Les ateliers de CAO/fabrication numérique ;
  • Les ateliers de fabrication des push cars (caisses à savon).
Activités Durée totale Nb séances Nb sessions Participants par session Total participants*
Formation des encadrants (bénévoles
Et salariés) des ateliers
24h 12 1 9 9
Ateliers de créativité/brain storming 6h 3 3 de 2h 6 18
Ateliers CAO 2D (tronc commun) 24h 12 3 sessions de 8h 6 18
Découpe vinyle (session spéciale) 4h 2 1 6 6
Découpe laser (session spéciale) 4h 2 1 6 6
Fraisage 2D (session spéciale) 4h 2 1 6 6
Ateliers CAO 3D (tronc commun) 24h 12 3 sessions de 8h 6 18
Fraisage 3D (session spéciale) 4h 2 1 6 6
Impression 3D (session spéciale) 4h 2 1 6 6
Ateliers électronique/robotique 80h 40 2 sessions de 20h 6 12
Ateliers libre service de pratique accompagnée/réalisation de projet 24h 12 12 sessions de 2h Selon fréquentation (6 pers. par séance) Selon fréquentation
Atelier bricolage/fabrication des push cars 24h 6 4 sessions de 4h 6 6
TOTAL 226h 107 33 69 63

* En gras les participants uniques. Les compagnons formés seront amenés à participer à plusieurs ateliers. Ils ne seront dans ce cas comptabilisés qu’une seule fois.

Les partenaires et leur rôle

Notre projet repose sur des partenariats forts internes et externes avec des acteurs de terrain que nous connaissons bien.

Secteur jeunesse du Relais 59 (centre de loisirs, activités périscolaires)

Avec les coordinateurs de notre centre de loisirs et de nos activités périscolaires l’@nnexe travaillera étroitement, comme il le fait régulièrement sur des ateliers ponctuels (proposés pendant les vacances scolaires) ou pérennes (soirées jeux vidéo hebdomadaires). Notre animateur multimédia fera le lien entre les deux coordinateurs et les jeunes intégrés aux équipes de compagnons makers.

En collaboration avec le secteur jeunesse, nous co-animerons notamment :

  • Les ateliers de créativité/brain storming ;
  • Les ateliers de CAO/fabrication numérique ;
  • Les ateliers de bricolage/fabrication des push cars (caisses à savon).

La gestion et le suivi du projet seront assurés par le coordinateur de l’@nnexe, formé à la facilitation dans les fablabs (diplôme universitaire dispensé au Faclab de Gennevilliers – Université de Cergy).

École de la 2e Chance de Paris (E2C Paris)

Nous travaillons avec les deux E2C depuis six ans (Éole et Boucry). Nous accueillons plusieurs fois par an des jeunes en stages de découverte des métiers de la médiation numérique. Nous aurons, avec notre projet, l’occasion d’en intéresser quelques-uns et de les intégrer dans les équipes de compagnons.

ESIEA

La partie technique et scientifique sera, en partie, confiée à l’ESIEA, école d’ingénieurs du monde numérique basée à Ivry et Paris 5e, avec laquelle nous avons déjà co-construit et co-animé des ateliers de fabrication d’ordinateurs partagés avec des jeunes collégiens (mai 2016).

Dans le cadre des PST (projets scientifiques et techniques) et des PFH (projets de formation humaine) existant dans tous les cursus et avec l’aide et le suivi des responsables de chaque dispositif, nous recruterons des étudiants qui auront pour mission :

  • de former les encadrants bénévoles et salariés du Relais 59 des ateliers de CAO/fabrication numérique ;
  • de venir en renfort pour former les compagnons makers.

Leur travail et leur engagement feront l’objet d’une évaluation par leurs professeurs référents à la fin de l’année scolaire 2017 (fin mai-début juin 2017), lors des forums des PFH et des PST.

L’association Hologramme

La jeune association Hologramme, créée dans le 12e arrondissement à la fin de l’année 2015, est membre et partenaire du Relais 59. Elle promeut notamment les biens communs et l’accès aux savoirs et aux techniques pour tous. Dans ce cadre, elle met à la disposition de notre communauté son matériel de fabrication : deux imprimantes et un scanner 3D. Elle prêtera aussi main forte dans l’encadrement des ateliers de CAO 3D.

Mairie du 12e

Avec la mairie du 12e arrondissement, partenaire régulier tout au long de l’année dans différents domaines (Semaine du Handicap, Semaine Bleue, Forum de l’Emploi du 12e…), nous organiserons une course de push cars locale avec les modèles réalisés chez nous et avec d’autres centres de loisirs parisiens impliqués dans ce type de loisir (cf le championnat de «caisses à savon» organisé depuis trois ans pendant les vacances de printemps aux Buttes Chaumont). La date est encore à définir (juillet ou septembre 2017).

Local Inter-Associatif et la Mission Locale Soleil

Le nouveau Local-Inter-Associatif, situé dans l’ancienne Antenne Jeunes du 12e, géré par le CLAJE et co-animé par la Régie de Quartier Fécamp et l’association La Camilienne sera un très bon relais, avec la Mission Locale Soleil dont nous dépendons pour informer de notre projet les jeunes de notre territoire.

Club de prévention Soleil

Cette association qui travaille sur le terrain auprès des jeunes en difficulté est partenaire depuis de très nombreuses années du Relais 59. C’est tout naturellement que nous associerons leurs publics à nos ateliers.

Les fablabs parisiens

Nous connaissons bien la communauté des fablabs parisiens. C’est pourquoi, si nous en ressentons le besoin au cours du projet, nous nous donnons la possibilité de les solliciter pour nous aider (dans l’utilisation de machines, par exemple).

Comité de pilotage

Un comité de pilotage du projet sera créé pour le suivi de chaque étape. Il se réunira à la fin des étapes 2, 3, 4 et 5. Il sera composé des encadrants salariés et bénévoles du Relais 59 et des partenaires pédagogiques (ESIEA, Hologramme, E2C).

Évaluation du projet

Chaque fin de session d’ateliers produira des livrables :

  • Formation des encadrants : exercices, supports de cours et tutoriels ;
  • CAO 2D découpe vinyle : T-shirts à l’effigie de chaque écurie de push cars (pilote, co-pilote, staff des écuries) ;
  • CAO 2D découpe laser : éléments de décoration et de pièces fonctionnelles pour les push cars ;
  • CAO 3D : 3 maquettes 3D des push cars fabriquer ;
  • Ateliers électronique et robotique : électronique embarquée dans les push cars ;
  • Ateliers de bricolage/fabrication des push cars: réalisation des 3 bolides.

Les autres critères d’évaluation reposeront sur l’engagement des participants et des partenaires :

  • Nombre de participants (notre objectif de 63 formés sera-t-il atteint ?) ;
  • Assiduité aux séances ;
  • Qualité des travaux produits ;
  • Capacité à documenter les projets ;
  • Motivation pour rester dans la communauté et former d’autres makers après le projet.

Communication

Nous valoriserons notre projet à travers différents supports :

Numériques : nos sites Web et blogs, nos pages Twitter et Facebook et notre chaîne Youtube. Nous diffuserons également l’information auprès du portail Netpublic.fr (portail de la médiation numérique ayant une grande visibilité sur le Web francophone). Nous inciterons les compagnons à alimenter nos sites et à en faire de même sur leurs propres supports (réseaux sociaux notamment) ;

Papier : nous créerons des affiches et flyers qui seront distribués dans différents lieux sur notre territoire fréquentés par les jeunes : nos trois locaux (siège, l’@nnexe et Espace Rondelet), les centres d’animation du 12e, les partenaires jeunesse, la mairie du 12e, collèges/lycées, Mission Locale Soleil (Paris 13e) dont notre arrondissement dépend, le Local-Inter-Associatif, la Régie de Quartier Fécamp, l’ESIEA (école d’ingénieurs du numérique), le réseau francilien des E2C par le biais de leurs référents informatique et numérique avec lesquels nous sommes en relation ;

Radio : nous diffuserons des contenus sur notre future webradio (projet transversal du Relais 59) ;

Vidéo : une petite vidéo de 3 minutes environ faisant la promotion des ateliers réalisés sera produite.

3 Commentaires

Classé dans Actu des TIC