Archives de Catégorie: Chantiers collaboratifs

Aménagement du studio : comme sur des roulettes !

Faire de la radio, ça implique à un moment ou à un autre de trouver un lieu où l’on peut produire certains contenus : émissions, chroniques, enregistrements et montages de toutes sortes.

Ce lieu, qu’on va pompeusement appeler « studio », doit avoir certaines qualités, remplir certaines conditions comme :

  • Une acoustique assez mate (où l’écho et la réverbération sont réduits) ;
  • Une bonne isolation phonique pour éviter les bruits parasites lors des enregistrements ;
  • Une place suffisante pour accueillir : technicien(s), animateurs/trices et invité(e)s.

Ce lieu, nous pensons l’avoir trouvé. Il s’agit de la plus petite salle informatique de l’@nnexe qui fait environ 17m².

Une salle souvent remaniée

Le destin de cette salle est probablement de changer régulièrement d’usage. Anciennement utilisée pour des activités diverses (réunions, cours de langue, accompagnement scolaire, cours de tablettes…), cette salle n’avait pas d’équipement informatique.

En septembre 2013, pour rendre notre espace numérique plus accessible aux personnes handicapées en fauteuil roulant, nous avons réalisé des travaux coûteux de mise aux normes :

  • dépôt et déplacement de la paroi vitrée ;
  • percement d’une porte pour un accès direct.

Au final, la salle a subi une diminution de quelques mètres carrés, mais elle a gagné en accessibilité.

Au printemps 2014, suite à un réaménagement mené sous une forme de chantier collaboratif à l’@nnexe, nous avons transformé l’espace en salle de cours, avec trois rangées de deux postes informatiques. Depuis ce temps, elle accueille des activités numériques : cours/ateliers et accès libres. Seul bémol, la rotation et le placement d’un fauteuil roulant à un poste est mal aisé voire carrément impossible.

En jaune, l'espace de 17m² réaménagé en salle multi-fonctions

En jaune, l’espace de 17m² réaménagé en salle multi-fonctions

Vers un espace multi-fonctions

Cette salle (que nous devrions baptiser un jour), doit désormais remplir de nouvelles fonctions, car de nouvelles activités voient le jour à l’@nnexe : les ateliers fablab et les ateliers radio. Elle a donc pour mission d’être notre couteau suisse et de remplir 4 fonctions :

  • accueillir l’enseignement (informatique, langues…) ;
  • accueillir les accès libres informatiques ;
  • accueillir la fabrication numérique ;
  • accueillir les enregistrements et les ateliers radio.

Les modifications que nous lui ferons subir dans les semaines et les mois à venir permettront de répondre au mieux à ces besoins.

Les atouts de la salle

  • Elle est accessible aux personnes en fauteuil roulant ;
  • Son isolation phonique est assez bonne : nous n’avons pas de bruits venant de la rue ni du voisinage.

Les points faibles

  • Elle est en longueur : 3 m de large X 6,5 m de profondeur ;
  • Son acoustique est moyenne : une réverbération existe, mais elle est corrigible ;
  • Parfois des bruits parasites viennent des fluides présents sous les faux-plafonds (descente d’eau). Il faut prévoir aussi, selon l’heure où l’enregistrement a lieu, des bruits venant de la salle informatique contiguë.

Une première étape concluante

Aujourd’hui, nous avons franchi un premier pas. Pour accueillir vendredi 4 novembre prochain le groupe de l’atelier radio animé par Hervé Gardette, nous avons procédé à un premier réagencement de l’espace afin que le groupe de 9 personnes puisse se réunir autour d’une table.

Avec l’aide de Jeanne, notre stagiaire, nous avons poussé les tables contres les murs de gauche et du fond et nous avons monté une table sur roulettes avec nos restes de mobilier (pieds et plateaux).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un bon résultat rapide et peu coûteux

En peu de temps, avec de l’huile de coudes et peu de moyens (une quarantaine d’euros pour les roulettes), nous avons pu :

  • Monter une table mobile suffisamment grande pour accueillir le groupe de l’atelier radio (3 plateaux de 70 cm X 80 cm) ;
  • Libérer un espace pour circuler plus facilement ;
  • Donner un vrai accès aux postes aux personnes en fauteuil.

Une fois encore, l’esprit jugaad a joué à l’@nnexe : faire bien avec peu de moyens. Merci Jeanne du coup de main. Affaire à suivre…

Poster un commentaire

Classé dans Chantiers collaboratifs, La vie de l'EPN

Une radio pour le Relais 59 ?

g3

L’idée de créer une radio au sein de notre centre social me trotte dans la tête depuis longtemps. C’est pourquoi, à la fin de l’année 2015, j’en fais part à notre directrice qui me demande, pour la réunion mensuelle du conseil d’administration de janvier 2016, de rédiger une courte présentation précisant cette idée et les enjeux pour l’association.

Les membres du conseil valident donc en janvier ce projet pensé comme une action transversale pour le Relais 59. Ce pré-projet servira de trame pour faire grandir collectivement cette entreprise ambitieuse. En voici donc les contours.

Premières idées

Le projet qui peut voir le jour au Relais 59 porte sur un objet que l’on nomme aujourd’hui « webradio« .

Pourquoi radio ?

Parce que c’est un espace de diffusion qui suppose la conception et la fabrication de contenus sonores.

Pourquoi Web ?

Parce qu’au lieu d’être diffusée et écoutée sur un poste de radio, cet espace est accessible sur le Web via un ordinateur et un navigateur Web.

Ce type de radio n’a pas besoin d’obtenir une fréquence ni une autorisation d’émettre puisqu’elle n’utilise pas les ondes radio pour sa diffusion.

La webradio c’est donc…

Dans sa forme la plus aboutie

Une « vraie » radio qui est capable de proposer une grille de programmes, nuit et jour, avec des émissions en direct et enregistrées répondant à de multiples formats : émissions, interviews, reportages, journaux et magazines, etc.

Dans sa forme minimale

Un site Web sur lequel on diffuse des enregistrements sonores de toutes sortes, sans avoir la contrainte de tenir une antenne et des rendez-vous à heures fixes. Dans ce schéma-là nous sommes proche de la logique du podcast : on écoute à la demande, comme on veut, quand on veut.

C’est ce modèle-là que nous adopterons pour notre webradio que nous proposons de construire patiemment sous la forme d’une communauté apprenante.

Quelques exemples de webradios à vocation locale :

g4

 

Une radio, pour quoi faire ?

Un projet transversal construit sur un temps long

Le projet de radio pour l’association se veut avant tout transversal. Il se propose de toucher tous nos secteurs et tous nos publics. Il entend exploiter la lenteur, le temps long d’une exploration permettant de construire sans précipitation.

Pour libérer et collecter la parole des « invisibles »

Le Relais 59 accueille des publics de tous les âges, de tous les horizons. Cette richesse peut passer, entre autres, par la parole de toutes celles et tous ceux qu’on n’entend jamais dans les médias. Il y a peu encore, on les appelait les « sans voix ». Aujourd’hui, un nouveau pas est franchi vers la disparition : on les, on nous appelle « les invisibles », comme pour signifier que nous ne faisons plus partie du paysage de ce pays.

Fabriquer un média c’est fabriquer des relations. Faire entendre une voix, une parole, quelle qu’elle soit, c’est redonner une existence à un sujet, à un groupe pour les réinscrire dans un espace-temps.

La radio permet cela. Elle peut être un vecteur précieux pour une communauté comme le Relais 59 tournée vers un mieux vivre ensemble et une autonomisation des personnes.

Apprendre à s’exprimer – lorsqu’on en a pas ou peu l’occasion -, travailler la voix et l’expression orale, développent une multitude de compétences et d’aptitudes réexploitables dans de nombreux domaines (vie quotidienne, vie professionnelle, etc.). Les activités radiophoniques peuvent faciliter et renforcer notamment :

  • La confiance et l’estime de soi ;
  • L’écoute, l’attention à l’autre , l’empathie ;
  • L’élocution et la structuration de sa pensée ;
  • La gestion de sa peur et de son stress ;
  • La langue française orale (dans les cours de français et l’accompagnement scolaire par exemple).

Elle développe aussi d’autres compétences techniques liées à l’utilisation de matériel sonore (micro, enregistreur, table de mixage…) et numérique (logiciel de montage, site Web de diffusion…).

Pour créer des activités avec tous nos publics

Ces activités radiophoniques auront pour but principal de favoriser la rencontre et le pouvoir d’agir des enfants et des adultes que nous accueillons au quotidien.

Chaque secteur pourra s’emparer, comme il le souhaite, de cet outil radio. A son rythme, selon sa sensibilité et ses besoins.

Les ateliers

La création radiophonique pourra donner lieu à plusieurs types d’ateliers tantôt placés du côté de la voix tantôt de la technique :

  • Apprendre à parler devant un micro ;
  • Écrire et lire une chronique ;
  • Préparer/réaliser un reportage ;
  • Préparer et réaliser une émission ;
  • Faire le montage d’un enregistrement sonore et mixer des sons ;
  • Faire une prise de son.

Les rencontres-débats

D’une manière plus ponctuelle, il sera possible d’imaginer et de programmer des moments de rassemblement autour d’un thème ou d’un sujet choisi collectivement en fonction des questionnements des uns et des autres, de l’actualité…

Ces rencontres pourront être animées comme une émission enregistrée et en public.

mixing

 

AVEC QUELS MOYENS ?

Moyens techniques

La mise en place d’une webradio ne nécessite pas des ressources financières très importantes. Il est possible de commencer a minima avec un budget de 250€ :

  • 2 enregistreurs numériques (2 X 100€) ;
  • Un logiciel de montage (gratuit) ;
  • Un site Web avec un nom de domaine (50€ par an).

Par la suite, lorsque nous serons plus à l’aise, nous pourrons acquérir un matériel plus conséquent (budget de 4000€ environ) :

  • 5 casques (350€) ;
  • 1 ampli casques (250€) ;
  • 4 micros (500€) ;
  • 4 Bonnettes (30€) ;
  • 4 Perches micros : (350€) ;
  • 4 Câbles micros (150 €) ;
  • 1 Table de mixage (400 €) ;
  • 1 Carte son USB (300 €) ;
  • 1 Câble carte son/PC (20€) ;
  • 1 Enregistreur numérique pour les émissions (250€) ;
  • 1 Ordinateur pour les enregistrements (500€) ;
  • 1 hébergement spécialisé pour l’écoute (500€ par an) ;
  • Forfait SACEM (100€ par an).

Accès à des moyens extérieurs

Nous pourrons également utiliser ponctuellement le studio d’enregistrement professionnel de la Maison des Ensembles pour réaliser des maquettes de haute qualité. Nous nous rapprocherons aussi d’Aligre FM, radio libre historique de notre quartier pour solliciter une aide technique.

Moyens humains

Nous commençons à recruter des bénévoles ayant des connaissances et des expériences dans le domaine radiophonique.

Nous solliciterons également le parrainage de professionnels de la radio (France Culture et France
Inter) et nous contacterons le CLEMI qui gère des projets de radios scolaires depuis plus de 30 ans.

Poster un commentaire

Classé dans Chantiers collaboratifs

Fab-U-lab : le labo dont vous êtes le héros #3

Incroyable : une imprimante a accouché d’un cube… noir !

Un moment inédit s’est produit hier à l’@nnexe. Notre Fab-U-lab a été le témoin de sa toute première impression en trois dimensions. C’était donc le jeudi 25 février 2016. Une date qui fera date dans l’histoire de notre tiers lieu ! Quelques années qu’on en parlait d’imprimer en 3D, même si, avouons-le, ce n’est pas la machine à commande numérique (CNC pour les initiés) que nous affectionnons le plus. Auparavant, il fallait faire appel à notre réseau en sollicitant nos amis du LOREM (Paris 14e). Aujourd’hui, modéliser et imprimer en 3D ne sont plus des vues de l’esprit, mais une réalité bien tangible et en PLA dans le texte.

Imprimante 3D Velleman 2 têtesOn doit cette prouesse à nos deux aventuriers de la bidouille, Wolfgang et Fatih, de l’association Hologramme, en résidence surveillée (que par des curieux, rassurez-vous) à l’@nnexe depuis quinze jours. Après plusieurs déboires lors du montage (erreurs d’appréciation des cotes et des schémas, casse de pièces, engueulades…) et des phases de doute, nos vaillants chevaliers du libre, sans peur et sans reproches, ont fini par dominer la bête et par la féconder pour qu’elle accouche… d’un petit cube noir de 1cm de côté environ. Nos deux compères, à présents soulagés, n’en étaient pas peu fiers, même s’ils ne cachent pas que de nombreux réglages et améliorations suivront pour que la Velleman à deux têtes, telle l’Hydre, soit parfaitement docile. C’est donc un très bon début qui ouvre des possibles vers des ateliers de modélisation et d’impression 3D dans les prochains jours. Le tout, bien sûr, avec des morceaux de libre dedans (OpenScad, en l’occurrence).

cube noir

2 Commentaires

Classé dans Chantiers collaboratifs, La vie de l'EPN

Fab-U-lab : le labo dont vous êtes le héros #2

Quand on se prend en main, les choses finissent par se mettre en place. Avec notre fablab, elles n’avancent pas, elles galopent ! Les premiers fruits sont mûrs alors, comme le disait il y a déjà fort longtemps un certain Pierre de R., ne boudons pas notre plaisir et cueillons, cueillons ces bonnes nouvelles que makers, bidouilleurs, communards, donateurs et sponsors de notre communauté nous apportent régulièrement.

De la chimie à l’électro : faire ses circuits imprimés

Mercredi dernier, notre atelier électronique et robotique s’est transformé en véritable paillasse. Jean-Marc avait apporté tout son attirail pour fabriquer des circuits imprimés de A à Z : plaques de cuivre sensibles aux rayons ultra-violets, insoleuse à lampes UV, produits chimiques (soude et perchlorure de fer pour la gravure chimique)…

De quoi ravir nos stagiaires qui se sont fait plaisir.

Hologramme en résidence au Fab-U-lab

Depuis aujourd’hui, nous accueillons Wolfgang et Fatih de l’association Hologramme. Mobilisés comme nous autour des biens communs et au partage des savoirs et des techniques dans un esprit collaboratif, Hologramme souhaite mutualiser ses connaissances et son matériel au sein de notre fablab.

imprimante-scanner-3D

De gauche à droite : scanner et imprimante 3D mis à disposition par l’association Hologramme

imprimante-scanner-3D-dessus

Imprimante et scanner 3 D – Vue de dessus

Une belle complémentarité s’amorce donc, car les makers et toutes les personnes intéressées par la modélisation et la fabrication 3D pourront s’initier et se familiariser avec ces nouveaux outils qui commencent à faire bouger les lignes de  la conception et de la réalisation d’objets et projets en tous genres.

A terme, grâce à Hologramme notre offre d’ateliers autour de ces techniques s’étoffera. Nous vous en reparlerons prochainement.

2 Commentaires

Classé dans Chantiers collaboratifs, La vie de l'EPN

Vous êtes libre ce soir ? Prenez part à la suite !

Après deux années de rencontres hebdomadaires sur les cultures libres et une cinquantaine d’ateliers « Vous êtes libre ce soir » est entré dans un sommeil que nous n’espérons pas profond. Avis aux généreux et vaillants libristes désireux de reprendre le flambeau pour animer ces beaux moments de partage et d’échange !

Ce n’est que partie remise

C’est une bien triste nouvelle pour nous de vous annoncer que « Vous êtes libre ce soir » (VELCS) est pour l’instant en sommeil. La dernière et 58e rencontre s’est tenue le mardi 21 juillet 2015 avec quelques fidèles et de nouveaux participants. Pourquoi cet arrêt ? Parce que Sylvain, son créateur et brillant animateur, est parti pour la province (snif). Difficile donc de reconduire rapidement une initiative aussi rondement menée. Mais nous ne désespérons pas de remettre le couvert dès qu’une relève digne de se nom se manifeste !

On recherche, on recrute !

La relève, justement parlons-en. Quel serait le profil idéal ? Puisque ces rencontres sont en soi un bien commun, le meilleur profil serait un groupe de personnes dynamiques et bienveillantes, conscientes de la richesse que représente ce bien collectif. Car l’union et l’entraide fait souvent la force et la stabilité. Nous voulons cet espace le plus ouvert possible.

Avis donc aux amateurs et amatrices éclairé(e)s ! N’hésitez pas à pousser la porte de l’@nnexe ou à nous contacter si vous souhaitez prendre part à cette nouvelle aventure libre :

A la découverte des cultures libres et collaboratives

Rappelons le principe de ces rencontres hebdomadaires : découvrir les cultures libres sous ses différents aspects : logiciels, applis, matériel, sites Web, projets collaboratifs et ouverts en tous genres, arts, musiques, licences… LIBRES !

Venez présenter un projet libre

Le libre c’est une philosophie de partage, de co-construction, d’éducation populaire, de bien commun qui fait partie de notre ADN à l’@nnexe et des valeurs que nous défendons et que nous nous efforçons de porter au quotidien.

Les rencontres sont animées par des passionné(e)s du libre (on les nomme dans le jargon des « libristes »). Alors, si vous aussi êtes libriste et si vous maîtrisez un logiciel ou si vous développez un/des projet(s) basé(s) sur la culture libre et l’esprit collaboratif, vous pourrez apporter votre expérience et nous apprendrons ensemble. C’est le principe des RERS (réseaux d’échanges réciproques de savoirs).

Venir aux prochaines rencontres

Les rencontres sont libres et ouvertes à tou(te)s. Quand elles seront réactivées, elles se feront, comme précédemment, en soirée à l’@nnexe, l’espace numérique du Relais 59 à Paris 12e..

N’hésitez pas à pousser la porte pour assister aux ateliers ou pour en proposer de nouveaux.

Merci de votre collaboration. Librement.

2 Commentaires

Classé dans Chantiers collaboratifs, La vie de l'EPN

#NotreBudget : agir sur le cours de sa ville

Budget Participatif - Proposer ses idées

L’Internet prend tout son sens quand il nous rend ACTEURS, quand il nous (re)donne du pouvoir d’agir sur le plan local. Ça tombe bien, il existe aujourd’hui plein d’outils numériques pour (re)prendre notre destin local en main.

Vos idées, vos projets pour changer Paris

Agir sur le cours de sa ville : n’est-ce pas un super pouvoir dont on rêve un jour où l’autre ?

Depuis quelque mois, une dynamique est lancée à Paris pour permettre aux habitant-es de passer à l’action : le budget participatif (v. l’épisode précédent de septembre 2014).

Jusqu’au 15 mars prochain, on franchit un cap : cette fois, les Parisien-nes proposent leurs propres idées sur le site idee.paris en vue d’un prochain vote en septembre.

Chiche on le fait !

Et si on prenait la balle au vol ? Et si on proposait, nous aussi, des idées pour mieux équiper notre ville, notre arrondissement, notre quartier ?

Des ateliers Web gratuits pour changer Paris

Venez découvrir avec nous la plateforme idee.paris pour, vous aussi :

  • découvrir les projets que des habitant(e)s proposent (+ de 1000 à la date de publication de cet article)
  • soutenir des projets qui vous plaisent
  • proposer vos propres idées, vos propres projets

12 ateliers gratuits sont à votre disposition pour prendre en main la plateforme, mettre en forme vos idées, réagir aux projets des autres.

Calendrier des ateliers

Calendrier des 12 ateliers du 18 février au 15 mars 2015
3 MARDIS
14h-16h
3 MERCREDIS
18h-20h
2 JEUDIS
14h-16h
4 VENDREDIS
14h-16h
24 février 18 février 26 février 20 février
3 mars 25 février 12 mars 27 février
10 mars 11 mars 6 mars
13 mars

plan-annexe

On peut vous aider !

Au Relais 59, on a l’habitude de monter des projets et de les faire avancer à l’échelon local. Si vous avez des idées (vous, vos enfants, des parents, des ami-es…), mais que vous n’êtes pas à l’aise pour les mettre en forme ou que l’outil informatique et Internet vous pose un problème, nous sommes là pour vous aider !

N’hésitez pas à nous solliciter ou à venir (seul-e ou en famille) à nos ateliers Internet gratuits.

Soutenez le Jardincroyable sur idee.paris

Anne Hidalgo nous retweet "Soutenez le jardincroyable"

Même sur tweeter, la mobilisation continue !

Le projet de Jardincroyable, jardin collectif ouvert sous les arcades de la place Henri Frenay est proposé sur le site idee.paris, dans le cadre du prochain vote du budget participatif de Paris.

Nous invitons tous les habitants du quartier de la gare de Lyon et du 12e arrondissement à soutenir ce projet jusqu’au 15 mars 2015, date de clôture de la collecte des projets.
RENDEZ-VOUS SUR IDEE.PARIS

N’hésitez pas à commenter et amender ce projet. A venir nous aider si vous souhaitez prendre part directement au projet.

Merci de votre soutien et de votre participation.

Les conditions pour participer

  • Habiter Paris
  • Pas de limitation d’âge ni de nationalité
  • Proposer un projet d’investissement (équipement d’intérêt général)
  • Proposer un/des projets individuellement ou collectivement

3 Commentaires

Classé dans Chantiers collaboratifs, Le coin des usagers