Archives de Catégorie: Culture numérique

Le meilleur outil de gestion de mots de passe – La révélation finale !

Résumé des épisodes précédents

Dans un billet précédent j’ai tenté de vous mettre l’octet à la bouche à propos d’un outil merveilleux pour la gestion des mots de passe.

Le moment est venu de vous dévoiler le nom de l’outil formidable.

Un dernier indice en forme de bonne nouvelle ?

Il ne nécessite presque aucune formation pour la prise en main car vous l’utilisez déjà !

Et le gagnant est…

Alors vous ne voyez toujours pas ?

Il s’agit de Libre Office Calc !

Tada ! Tuba_Monster_28J_Conn_BBb

Reprenons notre cahier des charges :

Quelles fonctionnalités devait proposer l’outil idéal ?

  • il est libre, c’est le cas de Calc ;
  • Il utilise des formats de fichier ouverts existants : ODS par exemple ;
  • Il est sûr et fiable, aucun outil n’existe sur le marché pour casser les fichiers cryptés par ses soins, Calc est comme ça.
  • Il permet tous les imports et exports dans les formats connus, donc on peut reprendre un tableau de mots de passe existants, Calc fait tout ça.

Il est souple et configurable. On peut, à sa convenance, ajouter toutes les colonnes que l’on voudra.

Voici les colonnes que je vous propose :

  • service : le nom du service concerné exemple une url du site : http://www.lessitesenbeauce.fr
  • compte : le nom du compte à utiliser
  • mot de passe : le mot de passe
  • complément 1 et complément 2 : certains sites ont besoin d’autres informations
  • catégorie : pour le classement, exemple perso/prof
  • sous–catégorie : informatique/services/loisirs, etc.
  • adresse liée : l’adresse de courriel associée au compte. Très utile si un jour en changeant de fournisseur d’accès internet vous seriez obligés de changer d’adresse e-mail.

Ensuite comment crypter ?

C’est très simple : on sélectionne « enregistrer sous » dans le menu fichier

enregsous

On donne un nom à notre coffre-fort. On coche en bas de la fenêtre Enregistrer avec mot de passe.

saisie

On saisit deux fois le mot de passe. Attention ce mot de passe sera le seul à retenir et le plus important de tous car il donne tous les autres ! Il doit donc être à la fois sûr et simple à retenir.

Conseils : utiliser des majuscules, des minuscules, des chiffres et quelques caractères spéciaux.

De l’usage raisonné du Günther

Il ne faut jamais utiliser dans un mot de passe des caractères accentués ou particuliers à la langue française comme le c cédille (ç).

En effet vous pourriez un jour vous retrouver à l’étranger avec un clavier qui ne connaît pas ces caractères. Et dans ce cas on a pas toujours un Günther sous la main qui sait faire tous les caractères du monde avec n’importe quel clavier. Eh oui Günther est le grand maître des caractères étranges mais il est peu disponible.

Il est  multi-plateformes, je parle de Calc maintenant, il faut suivre un minimum.

Il existe donc sous Linux, sous Windows, sous MAC OS/X et sous Android. Il existe aussi en version portable pour Windows. C’est une version qui ne nécessite pas de droits d’administration pour l’installation sur le poste Windows.

Sous Android plusieurs candidats possibles pour lire votre fichier de mot de passe. Personnellement j’utilise un simple lecteur car sur un smartphone la mise à jour d’un tableau ne sera jamais facile à cause de la taille réduite de l’écran. Mon lecteur de tableau s’appelle Open Document Reader.

Pour le cloud il suffit de déposer votre fichier dans votre cloud préféré. Sur Google Drive ça fonctionne très bien.

Voilà. Le produit a toutes les qualités requises.

Désolé pour les amateurs d’usines à gaz ;-)

Poster un commentaire

Classé dans Culture numérique, Les bonnes recettes de l'@nnexe, Mémos et tutos

Le meilleur outil de gestion de mot de passe du monde et du treizième arrondissement !

La sécurité c’est pénible

Les mots de passe sont un mal nécessaire en informatique. Ils assurent la sécurité de nos accès, de nos données mais on finit par en avoir énormément, trop même.

Pas question de mettre toujours le même partout ! En effet, imaginez que vous alliez régulièrement sur un forum de discussion. Pour y aller vous avez un compte et un mot de passe. On ne sait pas toujours quel niveau de sécurité est mis en œuvre sur les sites. Si le site est piraté les pirates ont la clé qui ouvre toutes vos portes, tous vos coffres.

La feuille de papier posée à côté de l’écran… n’y pensons même pas !

Avoir plusieurs mots de passe est indispensable. Comment faire pour mémoriser tous ces précieux sésames ?

Il existe différents outils en particulier des outils libres sous Linux. Il existe aussi des méthodes basées sur la mnémotechnique.

J’en ai essayé plusieurs sans jamais en adopter aucun car aucun n’avait toutes les caractéristiques requises de mon point de vue.

128px-Padlock.svg

Portrait robot du mouton à cinq pattes

Quelles fonctionnalités devrait proposer l’outil idéal ?

  • D’abord il serait libre

C’est un principe, ça ne se discute pas :-) Pas de licence à payer pas de dépendance à une société commerciale. L’avenir et la sûreté du produit ne devraient pas être remis en cause par un changement de politique commerciale. Il utiliserait des formats de fichier ouverts existants.

  • Il serait sûr et fiable

Aucun outil ne doit exister sur le marché pour forcer le coffre-fort qui contiendra toutes vos clés.

  • Il n’enfermerait pas l’utilisateur dans son choix

Le logiciel permettrait des exports vers des formats du marché si on veut changer d’outil.

  • Il accueillerait le nouvel utilisateur avec bienveillance

Il autoriserait des imports qui évitent de tout resaisir si c’est déjà fait. L’informatique est la science des fainéants qui sont prêts à réfléchir pendant plusieurs heures pour éviter de travailler une minute. Donc pas de saisies redondantes.

  • Il serait souple et configurable

Il permettrait à la convenance d’ajouter des informations autres que le nom du service, le nom du compte et le mot de passe.

Ce point a son importance car on pourrait avoir envie d’ajouter d’autres informations comme : catégorie (personnel, professionnel), sous catégorie : messagerie, banque, commerce, forum, etc. Ainsi le classement des mots de passe serait possible. Autre information pertinente : l’adresse de messagerie liée. En effet les comptes sont presque toujours associés à une adresse e-mail. Si comme moi vous avez plusieurs adresses de  messagerie il serait bien pratique de savoir à quelle adresse est liée quel compte, surtout si un jour on change d’adresse.

Puisqu’on ajoute des informations il faudrait pouvoir trier nos clés comme bon nous semblera.

  • Il serait  mutiplateformes

On devrait pouvoir l’utiliser depuis presqus tous les types de systèmes existants : Apple, Androïd, Windows, Linux. Il faudrait aussi une version portable, c’est-à-dire qu’on peut l’utiliser sous Windows sans disposer des droits d’administrateur sur le poste informatique utilisé.

  • Il fonctionnerait avec ses données locales, un disque dur, une clé USB,  ou sur un serveur ou sur un espace cloud sans jamais renoncer à la sécurité.
  • Il serait facile d’apprentissage, l’idéal serait qu’il n’en nécessite même pas.

Avec un cahier des charges aussi copieux on pourrait douter de l’existence du produit solution… et pourtant il existe.

And the winner is… (et le gagnant est…)

J’ai très envie de vous présenter le vainqueur dans un prochain billet, histoire de faire durer le suspens…

J’attends vos remarques peut-être des fonctionnalités que j’oublie ? J’attends aussi vos suggestions pour le nom du gagnant.

3 Commentaires

Classé dans Culture numérique, Mémos et tutos

Le Passeport Tablette

Un « Tablette-Jedi » es-tu ?

Petit Padawan voici la liste de ce qu’il faut savoir faire avec une tablette tactile. Te sortir des poches les doigts tu dois.

  • Allumer la tablette
  • Éteindre la tablette
  • Mettre en veille la tablette
  • Sortir de la veille
  • Naviguer dans les pages du bureau
  • Configurer ma tablette : luminosité, volume sonore
  • Lancer une application
  • Fermer une application
  • Installer une application
  • Organiser les icônes sur le bureau
  • Désinstaller une application
  • Connaître et utiliser des applications courantes : informations, météo, transports, jeux,
  • Se connecter à un point d’accès wi-fi
  • Envoyer un courriel (e-mail)
  • Recevoir un courriel
  • Répondre à un courriel
  • « Surfer » sur internet
  • Lire un QR-Code
  • Connaître les principaux risques informatiques
  • Mettre en œuvre des mesures de sécurité
  • Gérer un agenda
  • Gérer une liste de tâches
  • Prendre une photo
  • Filmer
  • Déposer photos et films de la tablette vers l’ordinateur et inversement
  • Connaître les règles de téléchargement
  • Écouter des web-radios
  • Regarder des vidéos
  • Utiliser le GPS avec une application de cartographie

Cette liste non exhaustive ne contient que ce qui semble nécessaire au « citoyen tabletteur ». Certains items peuvent être omis selon les centres d’intérêts de chacun. En rouge ce qui est indispensable.

Les gestes de base avec la tablette ne sont pas indiqués mais sont implicitement indispensables. Ils peuvent d’ailleurs varier selon le modèle de la tablette utilisée.

Une bonne façon d’atteindre la dextérité nécessaire peut être de jouer avec des jeux simples sur la tablette comme des réussites par exemple.

Une excellente façon de maîtriser votre tablette : venir vous former à l’EPN le lundi après-midi au club tablette !

Poster un commentaire

Classé dans Culture numérique, Mémos et tutos

10 chaînes youtube pour apprendre et découvrir avec les podcasteurs

Le rythme des podcasteurs est bien particulier. Incisif, drôle, rapide, court et sur un thème bien précis. Cette formule semble inspirer quelques vulgarisateurs et il est vrai que cela fonctionne plutôt pas mal. Du coup, ce type de contenu peut aussi être un appui pour les TICE et un complément de cours pour les élèves – notamment « e-penser » (ci-dessous) qui traite de certains sujets liés au programme de mathématiques ou de physique entre la quatrième et la terminale (et bien plus loin, évidemment !).

En appui de l’école

e-penser

Voici ensuite e-penser (prononcer comme « y penser »), proposé par Bruce Benamran, une émission sur Youtube qui propose de nous détromper de certaines évidences que l’on prend comme acquis (dès le premier épisode : la Terre tourne-t-elle autour du Soleil ?).

Mais j’ai choisi d’afficher ci-dessous un épisode assez particulier car il présente un exercice de classe de seconde, hélas plus étudié désormais mais qui était vu à mon époque (ça y est, je parle comme un vieux !). Il s’agit de la manière dont Ératosthène a déterminé la circonférence de la Terre au IIIe siècle av. J.-C. (cliquer ici pour voir l’exercice sur GeoGebraTube). Je me souviens d’ailleurs avoir fait l’exercice en le balayant rapidement, sans qu’il ne soit évoqué dans le cours toute la profondeur historique (notamment qu’il fut démontré que la Terre est ronde 1800 ans avant Galilée, accusé d’hérésie par l’Église pour cette affirmation – par exemple !). Il est plaisant de retrouver ladite profondeur dans cet épisode que je ne résiste pas, du coup, à vous partager.

DirtyBiology

DirtyBilogy propose d’aborder la biologie de manière ludique. Expliquer Darwin avec les pokémons, c’est possible ! En l’occurrence, je vous propose une vidéo qui explique pourquoi les animaux n’ont pas de roues !

Mickaël Launay

Mickaël Launay aborde les mathématiques, la géométrie et la logique. Certaines des vidéos sont en lien direct avec le programme scolaire telles que ces 8 vidéos sur le théorème de Pythagore, ou encore la trigonométrie ou le développement et la factorisation… D’autres sont plus ludiques (jeu de Hex, cube de Soma…). Ci-dessous je vous propose une vidéo qui aborde les très grands nombres.

Sensibiliser au-delà des cours

Axolot

Axolot est un blog et une chaîne Youtube basée sur les sources d’étonnement, proposé par Patrick Baud.

J’ai choisi de montrer son Cabinet de curiosités (épisode 6) qui me semble représentatif de l’humeur du site (axolot.info) et de la chaîne.

Pair à pair

Pair à pair se propose de « rendre accessible les enjeux et les questions que soulèvent les internets ». Voici la première émission qui présente le concept et qui aborde le droit d’auteur. À noter que cette émission est une composante de la chaîne de Dany Canigula qui aborde plus généralement la philosophie dans ses vidéos.

Monsieur Bidouille

Monsieur Bidouille est une chaîne sur la thématique des fablabs, et aborde notamment les imprimantes 3D. L’épisode que je vous présente pour démarrer explique le principe du Libre et de l’Open Source auquel nous sommes très attachés ici à l’@nnexe.

Crossed

Proposée par Karim Debbache, cette émission traite du thème du jeu vidéo dans le cinéma. Elle permet d’aborder la manière dont le jeu vidéo est abordé au travers du cinéma, que ce soit par des adaptations ou sur le sujet du jeu vidéo de manière plus générale. On découvre au travers du regard du critique l’évolution du jeu vidéo dans la société.

Rien à voir avec les podcasts

(Mais toujours sur la vulgarisation quand même)

Futuremag

L’émission Futuremag sur Arte qui aborde les cultures numériques, le DIY, la robotique, etc. L’émission ci-dessous traite du Jerry Clan, et nous y faisons une apparition (à partir de 16 minutes et 5 secondes) !

C’est pas sorcier

Est-il nécessaire de présenter cette célèbre émission de France 3 dédiée à l’apprentissage ? En 2012, Pluzz a décidé de transférer certaines de leurs archives sur Youtube, C’est pas sorcier en fait partie. J’ai choisi ici de vous présenter l’émission à propos du fonctionnement d’internet car elle reste grosso modo suffisamment à jour. À noter que la chaîne organise les émissions en playlist thématiques : biologie, astronomie etc.. ici.

Brian Greene

Toujours autour de la vulgarisation scientifique, on peut parler de Brian Greene et de sa « magie du cosmos« , un ouvrage parut en 2005, faisant suite à « l’univers élégant », et diffusé sous forme de documentaire (présenté par Brian Greene également), parut sur Arte l’année dernière. Je reprocherais à Brian Greene de trop prendre partie pour la théorie des supercordes plutôt que d’expliquer de manière neutre les différences entre cette dernière et la théorie concurrente des trous noirs, de Stephen Hawking. (est-ce que vulgariser c’est prendre parti ? houlàlà ! que de débats)

Quelques liens utiles

Le site de Monsieur Bidouille

Solitude(s).fr est un site qui regroupe quelques uns des podcasteurs cités et en ajoute d’autres.

La vidéothèque d’Alexandrie est une page qui regroupe également plusieurs podcasteurs à visée culturelle : histoire, psychanalyse, etc.

1 commentaire

Classé dans Culture numérique

Skeuomorphisme : des morceaux de réalité dans nos interfaces

Skeuomorphisme, skeuomorphe. Ces mots sont imprononçables, mais ils font désormais partie de votre quotidien. Ces vilains néologismes francisés de l’anglais (skeuomorphism) désignent, dans les interfaces informatiques, l’utilisation de représentations graphiques d’objets et d’éléments empruntés à la réalité physique. Vous voulez activer une application ? Vous pousserez un bouton ON/OFF, comme au bon vieux temps de la radio à transistors. Vous souhaitez lire un e-book (livre en version électronique) ? Vous allez le « prendre » sur une étagère virtuelle et tourner ses pages en singeant, sur votre écran tactile, l’acte de feuilleter. Plus les interfaces sont dites « intuitives » et plus la réalité virtuelle mime la réalité matérielle.

La marque championne du skeuomorphisme est aussi la plus connue au monde. Je vous laisse donc mettre un commentaire pour nous dire laquelle. Ses interfaces sont remplies d’objets du quotidien, souvent dans leur version vintage, standing de ses utilisateurs oblige.

Pour illustrer ce phénomène d’imitation, je viens de trouver sur « internaître » (néologisme de mon fils de quatre ans) une vidéo promotionnelle réalisée par la société américaine Getty Images qui montre bien ce qu’est le skeuomorphisme. Les exemples sont d’ailleurs majoritairement tirés de la marque en question. Un des propos de cette vidéo, outre le panégyrique de feu SJ devant ses adeptes, est de rappeler qu’en science et en technologie tout est question de reprise, de réinvention permanente, de rebrassage d’idées et de concepts, de gros plagiats aussi. Faire du neuf avec du vieux, telle est une des grandes devises du marketing, d’où le titre de la vidéo Everything is a remix (en bon français, cela pourrait être « Tout est une affaire de refonte »). Proposez-moi une traduction de remix ! En mode skeuomorphique bien sûr.

Poster un commentaire

Classé dans Culture numérique, Mémos et tutos

Comment crypte-t-on les données sur Internet ?

Dans la course contre la montre entre les pirates informatiques et les informaticiens qui protègent nos données personnelles, la taille des nombres premiers servant de clés de cryptage privées augmente régulièrement pour suivre l’évolution des performances des ordinateurs. Un épisode de la série Kezako diffusée sur la WebTV Universcience.

Poster un commentaire

Classé dans Culture numérique, Mémos et tutos