Archives de Catégorie: Entraînement des stagiaires

Démarches administratives : apprenez à le faire en ligne !

Démarches en ligne, ateliers e-administration

CAF, Sécu, Pôle Emploi, Ville de Paris, Impôts, caisse de retraite, bailleurs sociaux… vos démarches administratives deviennent un casse-tête ? Vous ne parvenez pas à contacter ou rencontrer les administrations car les guichets et les agents ont disparu ? C’est « normal », puisque désormais tout se fait par un guichet unique qui s’appelle … Internet ! Bienvenus dans l’e-administration et la dématérialisation des services publics.

L’angoisse vous gagne : vous ne savez toujours pas comment parler à ce nouveau guichet et vous vous sentez bien seuls. Pas de panique, on vous accompagne !

Des ateliers gratuits pour le faire soi-même

Tous les vendredis à l’@nnexe de 14h à 16h, venez faire vos démarches avec nous et sans rendez-vous.

Pour vous rendre actifs, c’est vous qui êtes aux commandes de l’ordinateur et nous, on vous guide pas à pas, formulaire après formulaire. Avec le temps, vous y arriverez tout seuls et vous finirez même par y prendre du plaisir en disant  à vos administrations préférées : c’est moi qui l’ai fait !

plan-annexe

Poster un commentaire

Classé dans Entraînement des stagiaires, La vie de l'EPN

Support de cours

Cette année encore, notre structure a accueilli des stagiaires qui ont pu découvrir et s’exercer  à l’animation multimédia !

Bravo à Tania qui a entièrement réalisé un atelier Skype

 

Bravo à Maryse qui a proposé un atelier sur le Cloud

 

Poster un commentaire

Classé dans Entraînement des stagiaires, Le coin des bénévoles, Le coin des usagers

Entretenir son anglais

Les outils informatiques proposent des possibilités intéressantes pour pratiquer l’anglais.
On divisera ces outils en 3 catégories.
1.      entendre la langue….et la comprendre
2.      voir écouter des vidéos
3.      lire un texte

En introduction, je voudrais signaler 3 grands portails:
1.      http://www.lepointdufle.net/anglais.htm
Ce portail est très riche, on notera au début des sites proposant la prononciation de l’alphabet et de la phonétique de l’anglais.
2.      http://www.lexilogos.com/anglais_langue_dictionnaires.htm
On trouvera dans ces 2 portails de nombreuses références vers des sites de grammaires et dictionnaires ainsi que divers outils.
3.      http://www.bbc.co.uk/worldservice/learningenglish/
Ce portail regorge d’outils très bien fait pour pratiquer son anglais

On trouvera également ce site : http://fr.bab.la/dictionnaire/. Il a été conçu sur le principe de l’encyclopédie Wikipédia et est entièrement gratuit. Il compte actuellement 24 langues et 37 dictionnaires tels que français-anglais, français-espagnol, français-italien, français-allemand. Il est mis à jour régulièrement en ajoutant de nouveaux mots et expressions idiomatiques, et propose de nombreux services : forum, jeux, applications pour introduire des dictionnaires dans un site internet, conjugaison, etc. Il existe aussi des phrases thématiques, qui permettent aux utilisateurs de comprendre et de se faire comprendre dans des contextes particuliers à l’étranger.

Concernant la grammaire on trouvera
http://www.englishtenses.com/
ou
http://365jourspourapprendre.fr/anglais/
Un site intéressant a disparu : http://www.e-anglais.com/. A surveiller s’il réapparaît.
Pour les dictionnaires , je retiens http://www.wordreference.com/enfr/. On notera la présence de wordreference (WR) sous la forme d’une application android gratuite.

Ce choix est personnel, bien d’autres possibilités existent.
Ce que l’on peut faire sur un baladeur ou smartphone on peut le faire sur tablette et ordinateur. Le plus limité étant le baladeur

1 Entendre uniquement sur baladeur ou smartphone

J’apprécie particulièrement ce site:
http://www.eslpod.com/website/index_new.html

L’écoute d’un podcast (20 minutes ), sauf ceux de la série « english café », se déroule comme suit:
1.     écoute d’un dialogue avec un phrasé lent (c’est le point fort de ce podcast)
2.     explication détaillée du vocabulaire de ce dialogue avec un phrasé lent
3.     ré-écoute à vitesse normale du dialogue
4.     sur Ipod uniquement on a la possibilité de voir le texte du podcast
On trouve sur le site le texte complet (sauf pour english café ), la possibilité de capter un flux RSS, ou bien de charger le fichier directement sur son ordinateur.
Ces podcasts se prêtent bien à l’écoute sans perdre le fil car :
What’s so different about ESL Podcast?
Well, first, all of our podcasts are free to anyone who wants them. Second, ESL Podcast uses a very different approach than other courses or websites. We believe the fastest way to improve your English is to listen to conversations and discussions you can understand. Many people try to improve their English by listening or reading things that are too difficult. They understand only 40-50%, which means they are wasting half of their time! At ESL Podcast, we provide English at a slower speed and use everyday phrases and expressions. We explain what these expressions mean and how to use them. That’s all! It’s simple, it’s obvious, and it’s very powerful.

2 Entendre puis voir sur smartphone (ou tablette ) en balade

Il existe  sur le site de british council un grand nombre d’outils pour smartphone. Quelques outils ne sont disponible que sur iTunes (ios).
http://learnenglish.britishcouncil.org/fr/apps
J’ai testé LearnEnglish Elementary Podcasts et l’on suit la transcription du dialogue écrit en même temps que ce qui se dit.
Le phrasé n’est pas trop rapide.
On pourra également installer English Grammar Book. (application android)
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.zayaninfotech.english.grammar
Ne pas oublié le dictionnaire WorldReference (WR) sur ios ou android.

3 Voir et écouter sur tablette ordinateur ou un grand smartphone

Tout ces sites nécessitent un écran confortable.
http://www.bbc.co.uk/worldservice/learningenglish
http://learnenglish.britishcouncil.org/fr/
Beaucoup de choses sont proposées sur ces sites: podcasts , vidéos, exercices , jeux , grammaire.
Et sur le dernier site (http://learnenglish.britishcouncil.org/fr/) il existe des cours d’anglais pour les enfants.Au passage, pour les enfants, il existe aussi: http://www.maprimaire.fr/pages/anglais/accueil.html.

Pour les enfants, il existe aussi un site éducatif animé : http://www.brainpop.fr/ dans lequel on trouvera http://www.brainpop.fr/support/esl/. C’est une approche innovante pour tous ceux qui enseignent et apprennent l’anglais à travers le monde. 

Un site très différent permet de voir des vidéos (durée moins de 20 minutes). Les vidéos sont toujours sous titrées en anglais, certaines en français. On peut choisir ses sous-titres ou bien décider de ne pas en avoir.
http://www.ted.com/
exemples:

http://www.ted.com/playlists/127/design_giants.html
J’ai remarqué que lorsque l’on récupère un fichier ted sur un smartphone android les sous-titres disparaissent.

4 Lire un livre

Il existe de nombreux livres, libres de droit, en anglais.
Le problème est de trouver une application pour lire, liée à un dictionnaire anglais-français ou anglais-anglais.
Le rêve est d’avoir un dictionnaire intégré à la lecture pour que la consultation du dictionnaire ne soit pas pénible.

4.1 Sur android (gratuit), ios

Il existe une application Moon+Reader qui est proche de cette fonctionnalité.
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.flyersoft.moonreader&hl=fr
Comme dictionnaire, on peut télécharger ABBYY Lingvo Dictionaries (payant sur andoid,et ios)
http://www.abbyy.com/News/ABBYY_Lingvo_Dictionaries_Integrated_with_Moon_Reader/
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.abbyy.mobile.lingvo.market&utm_source=HQ&utm_medium=infobanner&utm_campaign=lingvomobile

Autrement, il existe aussi un dictionnaire gratuit sur android payant sur ios: colordict

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.socialnmobile.colordict&hl=fr

Il faudrait tester d’autres dictionnaires parmi ceux proposés par Moon+reader.
J’ai testé Moon+reader+colordict sur smartphone android , cela a l’air de fonctionner. Il faudrait voir ce que cela donne sur des appareils puissants. Ici le dictionnaire n’est pas intégré complètement au lecteur. Avec Moon+reader 3 livres anglais sont fournis. On peut aussi appelé google traduction de l’interface Moon+reader. Il existe beaucoup de possibilité dans cette application.

4.2 Sur Ios uniquement

Livres & Dictionnaires (French Reader) https://itunes.apple.com/fr/app/livres-dictionnaires-french/id443719971?mt=8 . Sur le papier cela a l’air bien.

4.3 Sur Liseuse

Attention toutes les liseuses ne supportent pas des dictionnaires anglais-français ou anglais-anglais.
Lorsque l’on consulte les sites, les choses ne sont pas claires.
Il faut une liseuse qui supporte des dictionnaires anglais-français ou anglais-anglais avec des ebooks au format epub.
Par exemple, actuellement, sur les liseuses Bookeen (fabricant français) il existe un dictionnaire français mais la possibilité de mettre d’autre dictionnaires est à l’étude.
Ce dont je suis sûr c’est que les liseuses de Sony à partir de T1 remplissent ce rôle.
Mais les choses évoluant très vite il convient de se renseigner précisément pour toutes acquisitions de liseuses en vues d’une lecture d’un texte anglais (livre gratuit) avec dictionnaire.
Voir aussi:
http://www.lesnumeriques.com/liseuse.html

4.4 Avec firefox

Pour lire des livres au format epub avec firefox, il faut ajouter le plugin : http://www.epubread.com/en/

4.5 Sous windows ou Mac OS

Adobe fourni un logiciel de lecture , ainsi que l’accès à des livres.

http://www.adobe.com/fr/products/digital-editions/download.htm

http://www.adobe.com/fr/products/digital-editions/eBook.html

4.6 Livres gratuits

Exemple de sites:
http://www.freebookspot.es/Comments.aspx?Element_ID=458806
Attention téléchargement pas toujours évident.

5 Trucs

Ne pas hésiter à utiliser google traduction via un copié collé, lorsque c’est possible, et l’on est perdu. Attention les traductions automatiques peuvent dérailler. A noter dans google traduction: on a la possibilité d’entendre le texte ….étonnant.
Utiliser l’application calibre ebook management pour changer le format d’un livre ebook pdf à epub par exemple.

Remarques

Tous les sites mentionnés ont été testés. Beaucoup d’autres sites existent et n’ont pas été vus.

1 commentaire

Classé dans Entraînement des stagiaires, Le coin des bénévoles, Veille

Atelier forums de discussion du 16 mars 2011

Les forums de discussion sont des lieux virtuels dans lesquels des internautes échangent des points de vue, débattent sur des sujets très variés. Il existe des forums pour toutes sortes de sujets aussi sérieux que futiles aussi utiles que confidentiels. Il y a de grandes chances que vous trouviez votre bonheur. Ci-dessous, voici quelques exemples de thèmes et de sites très fréquentés sur lesquels vous pourrez suivre les discussions et, si vous vous inscrivez, participer aux échanges.

Voyage :

Bricolage : Bricoleur du dimanche

Au féminin

Informatique : Comment ça marche

Santé : Doctissimo

Consommation :

Un peu de langage forum

Admin contraction de « administrateur »
Administrateur Le responsable – technique – du forum qui a tous les droits.
Boost Le fait de poster un grand nombre de messages seulement pour augmenter le nombre de messages associés à son compte.
Bot Contraction de « robot ». Programme qui surveille une activité sur un forum.
CAPTCHA Désigne le code de caractères généré de manière aléatoire (composé de chiffres et/ou de lettres) qu’on doit saisir avant de poster son message ou de s’inscrire. 

«  » Captcha  » est un rétro-acronyme : le mot se prononce comme capture en anglais et est censé être composé des initiales de Completely Automated Public Turing test to Tell Computers and Humans Apart, soit en français,  » test public de Turing complètement automatique ayant pour but de différencier les humains des ordinateurs  » » (wikipedia).

Channel Nom donné à un salon de discussion.
Émoticônes Adaptation française par les Québécois du Smiley anglais. Ce sont des combinaisons de caractères qui créent des visages et expriment des émotions. :o) ou :-( ou ;-o par exemple
FAQ De l’anglais frequently asked questions « questions fréquemment posées ». Les Québécois, plus inventifs, ont créé : « foire aux questions ».
Flood De l’anglais flood = flot / flux / afflux / déluge / inondation / crue 

To flood = inonder.
Envoi incessant de messages sans intérêt sur un forum. Cette pratique est interdite.

 

Geek Désigne une personne passionnée voire obsédée par un domaine précis. Terme utilisé, la plupart du temps dans le contexte de l’informatique, de l’Internet et des TIC. L’archétype de l’éternel adolescent, passionné d’informatique et de nouvelles technologies, généralement boutonneux et asocial, se nourrissant exclusivement de pizzas et de jus d’orange !
Kick « Coup de pied » en anglais. C’est une pratique qui consiste à interdire à un membre l’accès à un forum.
Locker De l’anglais to lock « verrouiller ». Blocage d’un sujet par un modérateur
lol De l’anglais Laughing out loud, « mort de rire » (voir aussi mdr)
mdr « mort de rire »
Modérateur C’est la/les personne(s) qui est/sont en charge de surveiller et de faire respecter les règles en vigueur sur un forum. Il a le pouvoir de modifier, supprimer des interventions, supprimer des membres, bloquer temporairement des adresses IP, rappeler les règles…
Modo Forme contractée et courante de « modérateur »
mp ou pm Acronyme pour « message privé » ou private message
Nick Contraction de la forme anglaise nickname « surnom », « pseudonyme ». Le nick ou « pseudo » correspond au login ou identifiant choisi sur un forum. C’est lui qui apparaît dans chaque message posté.
Noob (ou n00b) / newbie De l’anglais newbie. C’est une fusion de deux mots new « nouveau » et beginner « débutant » qu’on pourrait traduire par « grand débutant » ou que le jargon militaire appellerait un « bleu » ou « bleubite » !
Post De l’anglais to post « poster ». Un post est un message sur un forum.
ptdr Acronyme pour « pété de rire » (voir aussi mdr)
Quote De l’anglais to quote « citer ». Il s’agit d’une pratique courante dans un forum lorsqu’un membre cite une partie d’un message d’un autre membre.
Smileys De l’anglais to smile « sourire ». Voir émoticônes
Résolu Cette mention apparaît lorsqu’une solution a été apportée à un problème posé par un membre du forum. Il est de rigueur de passer le statut de la discussion en « Résolu » pour que les internautes qui découvrent le message a posteriori puissent savoir que la discussion est close.
Signature La signature accompagne chaque message posté par un utilisateur. Elle peut être composée d’un texte et/ou d’une image.
SMS (langage) Le langage SMS ou langage texto est une façon d’écrire simplifiée, généralement « phonétique », très utilisée chez les jeunes internautes. Cette pratique est interdite sur la plupart des forums.
Texto (langage) Voir SMS.
tlm Acronyme pour « tout le monde ».
Thread « Fil » en anglais. C’est l’équivalent en français de « fil de discussion ». C’est l’ensemble d’une discussion sur un sujet : la question initiale posée sur le forum et les réponses apportées.
Topic « Sujet » en anglais. C’est le sujet, le thème d’un message.
Troll Créature merveilleuse. Lutin du folklore scandinave, habitant des montagnes ou des forêts. En Bretagne on les appelle les korrigans. Propos / sujet(s) qui suscitent la polémique sur un forum. Par extension, personne qui poste des messages polémiques. Cela consiste souvent à détourner la discussion d’origine et n’a pas les faveurs des modérateurs.
Trolleur/trolleuse Se dit de celui ou de celle qui soulève des polémiques volontaires ou involontaires sur un forum (trolls).

Pratiques généralement interdites sur les forums

Chaque forum de discussion a sa propre charte d’utilisation que toute personne s’inscrivant au forum doit respecter. ce sont des règles de bon sens et de bien séance qui ne changent pas beaucoup de la vie physique. Considérez néanmoins que parce que vous ne voyez pas la personne avec laquelle vous échangez, de nombreuses équivoques et mauvaises interprétations peuvent naître. Le respect des règles ci-dessous vous garantiront des échanges de qualité.

Les propos diffamatoires, racistes, révisionnistes, vulgaires, obscènes, menaçants, injurieux et, plus largement, contraires à la loi.

Mais aussi :

– les propos sans utilité ou sans rapport avec les discussions ;

– les lettres en chaînes ou les structures pyramidales ;

– incitation à la consommation de stupéfiants ;

– le piratage ou l’incitation à la copie illégale (téléchargements illégaux et warez, hacking) ;

– publicités incitant ouvertement à la consommation.

Ne pas noyer les forums

Le flood est considéré comme une nuisance, il est interdit et sanctionné par les forums, car les forums ne sont pas des Tchats.

Infos personnelles : respectez les autres membres

On ne poste pas des photos ou des données personnelles qui concernent des utilisateurs sans leur accord préalable.

Le langage SMS ? Non merci

Pour des raisons de politesse et de vivre ensemble, on n’écrit pas en langage codé. C’est pour cela qu’on évite d’écrire en langage SMS, même si on rencontre assez souvent ce type de pratique.

Les smileys c’est sympa quand il n’y en a pas trop !

Trop d’émoticônes tuent les émoticônes ! Surtout lorsqu’ils ne sont pas accompagnés de texte.

Des titres clairs dans vos messages

Les titres doivent êtres explicites afin de bien cibler l’objet de la discussion. Le créateur d’un sujet aura toujours plus de réponses en choisissant son titre de façon à ce qu’il résume précisément l’objet de la discussion.

Les majuscules peuvent énerver

Parmi les nombreuses conventions adoptées dans les forums, on évite d’écrire en majuscules. Cela signifie que l’on HURLE et c’est très mal considéré par les utilisateurs. Cela n’empêche pas de respecter les règles d’orthographe en mettant des majuscules aux noms propres et en début de phrase.

1 problème = 1 sujet

Si vous avez un problème à exposer, ne lancez pas plusieurs discussions sur un forum.

N’abusez pas des messages privés

Sur les forums, vous pouvez souvent envoyer des messages privés aux utilisateurs de votre choix.

Poster un commentaire

Classé dans Entraînement des stagiaires

Ecouter la radio en ligne

Élargir ses horizons radiophoniques grâce au Web

Internet et le Web ont révolutionné les médias et les liens que nous entretenons avec eux. La radio et la télévision à papa sont morts : vive les web radios et les Web TV ! Imaginez qu’avec votre ordinateur vous avez un poste capable de capter des radios du monde entier sans antenne particulière. Nul n’est besoin par exemple d’être un radio amateur confirmé pour écouter ce que nos amis tahitiens diffusent sur Tiare FM à quelques dizaines de milliers de kilomètres de notre métropole. Dans tous les cas, il vous suffira de trouver les bons liens pour atterrir sur le site de la radio désirée qui, la plupart du temps, propose une écoute en direct (en live si vous préférez). Tenez, allez donc jeter un coup d’œil à cette liste impressionnante de radios francophones proposé par le site Radio FR Solo et vous verrez que vous pourrez élargir considérablement votre éventail de choix radiophonique : radios nationales, régionales et locales sur le continent européen, africain et américain.

Le podcast pour réécouter des programmes

Autre grande nouveauté de la Toile : la réécoute de programmes. C’est ce que vous trouverez sous l’appellation de podcast. C’est une manière assez aisée pour réécouter des émissions que vous avez manquées lors de sa diffusion en direct. Toutes les bonnes radios proposent à ses auditeurs des services de podcast plus ou moins bien faits et plus ou moins fournis. Car, vous l’apprendrez au fur et à mesure que vous ferez votre expérience dans ce domaine, les podcasts sont souvent disponibles pendant une période limitée (une journée, une semaine, un mois). C’est notamment le cas des podcasts proposés en téléchargement. Au-delà de la limitation temporelle, vous pourrez, au mieux, ré(é)couter l’émission sur le site Web, sans pouvoir la rapatrier sur votre disque dur.

Pour vous entraînez au podcast, renseignez-vous auprès du coordinateur pour connaître les prochaines sessions du cours « Podcasting et baladodiffusion » (module 16).

Utiliser le bon lecteur

Tout cela n’est pas magique, bien sûr. Il faut, pour écouter une radio sur le Web, disposer d’un lecteur que vous rencontrerez le plus souvent sous le nom anglais de player, c’est plus chic ! Deux solutions s’offrent alors à vous pour écouter vos radios préférez :

  1. Utiliser le lecteur inséré directement sur le site de la radio
  2. Utiliser un lecteur spécifique pré-installé sur votre ordinateur ou que vous pourrez télécharger et installer vous-même, selon vos critères de choix.

Les lecteurs intégrés à la page Web

Le cas numéro 1 est de loin le plus simple et le plus classique : vous utilisez votre navigateur Web pour consulter la page du site de la radio qui intègre le lecteur.

Ces lecteurs présentent des boutons représentés par des symboles universels que vous trouvez sur les lecteurs de votre chaîne hi-fi (lecteur CD, lecteur cassette) ou sur votre lecteur de DVD.

  • démarrer l’écoute : bouton play symbolisé par un triangle
  • mettre en pause : bouton pause symbolisé par un deux barres verticales
  • stopper l’écoute : bouton stop symbolisé par un carré
  • augmenter/baisser le volume : symboles + et
  • avance/retour rapide (dans le cas des podcasts uniquement) : deux triangles orientés vers la gauche (avancer) ou vers la droite (reculer)
  • curseur de défilement du temps : souvent symbolisé par un bouton circulaire courant sur un ligne horizontale

Voici des exemples de players rencontrez sur les sites de quelques radios :

Le lecteur de France Info est facile à comprendre et plutôt complet

Le player de Radio de la Mer, simple et compact, est inséré à la page d'accueil

Le lecteur de France Inter est simple d'utilisation. Il s'ouvre dans une pop-up

Dans une pop-up, le player de Bide et Musique brille par sa sobriété : seulement 2 boutons pour le volume. Qui dit mieux ?

Notons que certains de ces lecteurs se mettent en marche automatiquement, lorsque vous arrivez sur la page d’accueil du site de la radio. Vous n’aurez donc pas besoin de les activer pour écouter le direct.

Prévenir certains problèmes

Les lecteurs dans les pop-up

Parmi les lecteurs que vous activerez, vous les trouverez intégrés à même la page Web ou insérés dans une fenêtre externe à la page courante que l’on nomme pop-up. C’est par exemple le cas si vous écoutez France Inter en direct. Ne soyez donc pas étonné si vous voyez surgir une petite fenêtre avec tout le nécessaire d’écoute.

Notez que si votre navigateur est paramétré de telle manière qu’il n’accepte pas les fenêtres pop-up, vous risquez de ne pas voir apparaître le lecteur, car la fenêtre pop-up sera bloquée par le navigateur.

Avoir le bon plug-in

L’autre problème que l’on peut anticiper est celui du plug-in . Un plug-in est un élément logiciel qui permet d’ajouter de nouvelles fonctionnalités à un programme plus vaste. Avec des plug-in spécifiques, vous pouvez ainsi permettre à votre navigateur de lire certains types de contenus. Il existe de ce fait des plug-in pour lire des contenus sonores et des contenus vidéos. Les plug-in les plus utilisés dans ce domaine sont :

  • le plug-in Flash : pour jouer des sons, des vidéos et des animations au format Flash SWF
  • le plug-in Quick-Time : pour jouer des sons et des vidéos au format MOV
  • le plug-in Windows Media Player : pour jouer des sons et des vidéos aux formats WMA et WMV
  • le plug-in Real Player : pour jouer des sons et des vidéos au format Real Media (RM)

Si vous ne disposez pas du bon plug-in, les radios vous donnent généralement le lien vers la page de l’éditeur où vous pourrez le télécharger pour ensuite l’installer dans votre navigateur.

A défaut, voici les pages où vous pourrez les obtenir :

Les logiciels dédiés à l’écoute

L’autre façon d’écouter des radios présentes sur le Web (radios « traditionnelles » ou Web radios) est d’utiliser un lecteur/player multimédia que vous installerez sur votre machine. Il ne s’agit plus de se rendre sur la page Web d’une radio avec votre navigateur, mais de récupérer des flux — c’est-à-dire une adresse (URL) — auxquelles le lecteur se branche pour diffuser les programmes des radios. La plupart de ces lecteurs possèdent déjà une base de données, parfois très riche, de radio françaises et internationales. Pour vous donner quelques références, voici les noms des lecteurs les plus connus :

Ces lecteurs permettent aussi de regarder des vidéos et des Web TV et de créer des playlists.

Windows Media Player, le lecteur de Microsoft pré-installé dans Windows

VLC le couteau suisse en matière d'audio et de vidéo

Itunes, le lecteur phare de la marque Apple

Winamp, un lecteur historique qui compte de nombreux utilisateurs

Real Player, un lecteur solidement implanté

Radios nationales

Ces radios existaient avant l’apparition du Web. Elles ont fini par se mettre au diapason et ont créé leur site Web permettant d’écouter leurs programmes en direct et en différé sous forme de podcasts. Voici donc une série de liens qui vous aideront à naviguer d’une radio à l’autre.

Radios Régionales

Ile-de-France

Nous vous proposons ci-après les principales radios présentes sur la bande FM francilienne. Pour les autres régions françaises, DOM-TOM et pays francophones, référez-vous à cette liste de radios francophones.

Web Radios

La liste ne peut être exhaustive, car il se crée et se ferme de nombreuses Web radios. A vous d’en découvrir et de faire votre propre sélection.

Poster un commentaire

Classé dans Entraînement des stagiaires

Lire la presse quotidienne en ligne

Presse en ligne : une offre pléthorique

Le Web a radicalement révolutionné notre façon de lire en général et de lire la presse en particulier. Les grands titres papier ont tous aujourd’hui leur version en ligne où figurent des articles de leur version papier, mais aussi d’autres contenus que le support papier ne peut proposer (vidéos, forums de discussion, blogs, etc.).

Parallèlement à ces publications est née une presse en ligne qui n’existe pas en version papier. Cette presse peut être généraliste ou spécialisée. Elle est tantôt gratuite tantôt payante.
Depuis quelques temps, on constate le phénomène de transposition inverse : ce sont des publications électroniques qui investissent le support papier. C’est le cas par exemple des sites Rue89 et Bakchich que l’on trouve désormais en kiosque.

Voici donc une sélection de liens correspondant à des titres sur support papier et/ou électronique à partir desquels vous pourrez vous familiariser avec la lecture en ligne.

Objectif de l’exercice

Grâce à ces liens, vous apprendrez à vous repérer sur le site d’une publication en ligne. Vous apprendrez, entre autres, à identifier :

  • les rubriques
  • les articles
  • les zones cliquables (liens textuels, liens sur les images, boutons, listes déroulantes…)
  • les publicités
  • les autres médias (sons, vidéos)

Quotidiens nationaux

Quotidiens issus de la presse papier

Quotidiens de la presse en ligne

Presse quotidienne régionale (PQR)

PQR issue de la presse papier

Quotidiens des DOM-TOM

Antilles et Guyane

Île de la Réunion

Mayotte et Comores

Nouvelle Calédonie

Polynésie

Quotidiens étrangers

Presse européenne et internationale

Presse britannique

Presse allemande

Presse belge

Presse néerlandaise

Presse espagnole

Presse italienne

Presse portugaise

Presse américaine

Presse brésilienne

Presse algérienne

Presse marocaine

Presse tunisienne

Presse quotidienne satirique

A venir

Bientôt, une sélection de quotidiens d’Amérique du Sud et Centrale, d’Afrique, d’Asie, d’Inde et du Proche et Moyen Orient.

Poster un commentaire

Classé dans Entraînement des stagiaires