Archives de Catégorie: Mémos et tutos

Le meilleur outil de gestion de mots de passe – La révélation finale !

Résumé des épisodes précédents

Dans un billet précédent j’ai tenté de vous mettre l’octet à la bouche à propos d’un outil merveilleux pour la gestion des mots de passe.

Le moment est venu de vous dévoiler le nom de l’outil formidable.

Un dernier indice en forme de bonne nouvelle ?

Il ne nécessite presque aucune formation pour la prise en main car vous l’utilisez déjà !

Et le gagnant est…

Alors vous ne voyez toujours pas ?

Il s’agit de Libre Office Calc !

Tada ! Tuba_Monster_28J_Conn_BBb

Reprenons notre cahier des charges :

Quelles fonctionnalités devait proposer l’outil idéal ?

  • il est libre, c’est le cas de Calc ;
  • Il utilise des formats de fichier ouverts existants : ODS par exemple ;
  • Il est sûr et fiable, aucun outil n’existe sur le marché pour casser les fichiers cryptés par ses soins, Calc est comme ça.
  • Il permet tous les imports et exports dans les formats connus, donc on peut reprendre un tableau de mots de passe existants, Calc fait tout ça.

Il est souple et configurable. On peut, à sa convenance, ajouter toutes les colonnes que l’on voudra.

Voici les colonnes que je vous propose :

  • service : le nom du service concerné exemple une url du site : http://www.lessitesenbeauce.fr
  • compte : le nom du compte à utiliser
  • mot de passe : le mot de passe
  • complément 1 et complément 2 : certains sites ont besoin d’autres informations
  • catégorie : pour le classement, exemple perso/prof
  • sous–catégorie : informatique/services/loisirs, etc.
  • adresse liée : l’adresse de courriel associée au compte. Très utile si un jour en changeant de fournisseur d’accès internet vous seriez obligés de changer d’adresse e-mail.

Ensuite comment crypter ?

C’est très simple : on sélectionne « enregistrer sous » dans le menu fichier

enregsous

On donne un nom à notre coffre-fort. On coche en bas de la fenêtre Enregistrer avec mot de passe.

saisie

On saisit deux fois le mot de passe. Attention ce mot de passe sera le seul à retenir et le plus important de tous car il donne tous les autres ! Il doit donc être à la fois sûr et simple à retenir.

Conseils : utiliser des majuscules, des minuscules, des chiffres et quelques caractères spéciaux.

De l’usage raisonné du Günther

Il ne faut jamais utiliser dans un mot de passe des caractères accentués ou particuliers à la langue française comme le c cédille (ç).

En effet vous pourriez un jour vous retrouver à l’étranger avec un clavier qui ne connaît pas ces caractères. Et dans ce cas on a pas toujours un Günther sous la main qui sait faire tous les caractères du monde avec n’importe quel clavier. Eh oui Günther est le grand maître des caractères étranges mais il est peu disponible.

Il est  multi-plateformes, je parle de Calc maintenant, il faut suivre un minimum.

Il existe donc sous Linux, sous Windows, sous MAC OS/X et sous Android. Il existe aussi en version portable pour Windows. C’est une version qui ne nécessite pas de droits d’administration pour l’installation sur le poste Windows.

Sous Android plusieurs candidats possibles pour lire votre fichier de mot de passe. Personnellement j’utilise un simple lecteur car sur un smartphone la mise à jour d’un tableau ne sera jamais facile à cause de la taille réduite de l’écran. Mon lecteur de tableau s’appelle Open Document Reader.

Pour le cloud il suffit de déposer votre fichier dans votre cloud préféré. Sur Google Drive ça fonctionne très bien.

Voilà. Le produit a toutes les qualités requises.

Désolé pour les amateurs d’usines à gaz ;-)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Culture numérique, Les bonnes recettes de l'@nnexe, Mémos et tutos

Le meilleur outil de gestion de mot de passe du monde et du treizième arrondissement !

La sécurité c’est pénible

Les mots de passe sont un mal nécessaire en informatique. Ils assurent la sécurité de nos accès, de nos données mais on finit par en avoir énormément, trop même.

Pas question de mettre toujours le même partout ! En effet, imaginez que vous alliez régulièrement sur un forum de discussion. Pour y aller vous avez un compte et un mot de passe. On ne sait pas toujours quel niveau de sécurité est mis en œuvre sur les sites. Si le site est piraté les pirates ont la clé qui ouvre toutes vos portes, tous vos coffres.

La feuille de papier posée à côté de l’écran… n’y pensons même pas !

Avoir plusieurs mots de passe est indispensable. Comment faire pour mémoriser tous ces précieux sésames ?

Il existe différents outils en particulier des outils libres sous Linux. Il existe aussi des méthodes basées sur la mnémotechnique.

J’en ai essayé plusieurs sans jamais en adopter aucun car aucun n’avait toutes les caractéristiques requises de mon point de vue.

128px-Padlock.svg

Portrait robot du mouton à cinq pattes

Quelles fonctionnalités devrait proposer l’outil idéal ?

  • D’abord il serait libre

C’est un principe, ça ne se discute pas :-) Pas de licence à payer pas de dépendance à une société commerciale. L’avenir et la sûreté du produit ne devraient pas être remis en cause par un changement de politique commerciale. Il utiliserait des formats de fichier ouverts existants.

  • Il serait sûr et fiable

Aucun outil ne doit exister sur le marché pour forcer le coffre-fort qui contiendra toutes vos clés.

  • Il n’enfermerait pas l’utilisateur dans son choix

Le logiciel permettrait des exports vers des formats du marché si on veut changer d’outil.

  • Il accueillerait le nouvel utilisateur avec bienveillance

Il autoriserait des imports qui évitent de tout resaisir si c’est déjà fait. L’informatique est la science des fainéants qui sont prêts à réfléchir pendant plusieurs heures pour éviter de travailler une minute. Donc pas de saisies redondantes.

  • Il serait souple et configurable

Il permettrait à la convenance d’ajouter des informations autres que le nom du service, le nom du compte et le mot de passe.

Ce point a son importance car on pourrait avoir envie d’ajouter d’autres informations comme : catégorie (personnel, professionnel), sous catégorie : messagerie, banque, commerce, forum, etc. Ainsi le classement des mots de passe serait possible. Autre information pertinente : l’adresse de messagerie liée. En effet les comptes sont presque toujours associés à une adresse e-mail. Si comme moi vous avez plusieurs adresses de  messagerie il serait bien pratique de savoir à quelle adresse est liée quel compte, surtout si un jour on change d’adresse.

Puisqu’on ajoute des informations il faudrait pouvoir trier nos clés comme bon nous semblera.

  • Il serait  mutiplateformes

On devrait pouvoir l’utiliser depuis presqus tous les types de systèmes existants : Apple, Androïd, Windows, Linux. Il faudrait aussi une version portable, c’est-à-dire qu’on peut l’utiliser sous Windows sans disposer des droits d’administrateur sur le poste informatique utilisé.

  • Il fonctionnerait avec ses données locales, un disque dur, une clé USB,  ou sur un serveur ou sur un espace cloud sans jamais renoncer à la sécurité.
  • Il serait facile d’apprentissage, l’idéal serait qu’il n’en nécessite même pas.

Avec un cahier des charges aussi copieux on pourrait douter de l’existence du produit solution… et pourtant il existe.

And the winner is… (et le gagnant est…)

J’ai très envie de vous présenter le vainqueur dans un prochain billet, histoire de faire durer le suspens…

J’attends vos remarques peut-être des fonctionnalités que j’oublie ? J’attends aussi vos suggestions pour le nom du gagnant.

3 Commentaires

Classé dans Culture numérique, Mémos et tutos

Le Passeport Tablette

Un « Tablette-Jedi » es-tu ?

Petit Padawan voici la liste de ce qu’il faut savoir faire avec une tablette tactile. Te sortir des poches les doigts tu dois.

  • Allumer la tablette
  • Éteindre la tablette
  • Mettre en veille la tablette
  • Sortir de la veille
  • Naviguer dans les pages du bureau
  • Configurer ma tablette : luminosité, volume sonore
  • Lancer une application
  • Fermer une application
  • Installer une application
  • Organiser les icônes sur le bureau
  • Désinstaller une application
  • Connaître et utiliser des applications courantes : informations, météo, transports, jeux,
  • Se connecter à un point d’accès wi-fi
  • Envoyer un courriel (e-mail)
  • Recevoir un courriel
  • Répondre à un courriel
  • « Surfer » sur internet
  • Lire un QR-Code
  • Connaître les principaux risques informatiques
  • Mettre en œuvre des mesures de sécurité
  • Gérer un agenda
  • Gérer une liste de tâches
  • Prendre une photo
  • Filmer
  • Déposer photos et films de la tablette vers l’ordinateur et inversement
  • Connaître les règles de téléchargement
  • Écouter des web-radios
  • Regarder des vidéos
  • Utiliser le GPS avec une application de cartographie

Cette liste non exhaustive ne contient que ce qui semble nécessaire au « citoyen tabletteur ». Certains items peuvent être omis selon les centres d’intérêts de chacun. En rouge ce qui est indispensable.

Les gestes de base avec la tablette ne sont pas indiqués mais sont implicitement indispensables. Ils peuvent d’ailleurs varier selon le modèle de la tablette utilisée.

Une bonne façon d’atteindre la dextérité nécessaire peut être de jouer avec des jeux simples sur la tablette comme des réussites par exemple.

Une excellente façon de maîtriser votre tablette : venir vous former à l’EPN le lundi après-midi au club tablette !

Poster un commentaire

Classé dans Culture numérique, Mémos et tutos

Microsoft et la mise à jour impossible

Au risque de faire mon « Günther » je viens ici protester. Si. Je dispose chez moi d’un PC avec deux systèmes : Windows Seven et Linux Mint. Le tout est configuré en double amorçage (double boot pour les geeks), je peux donc, en choisissant dans un menu au démarrage, choisir quel système d’exploitation je veux lancer. Depuis quelques jours j’avais des alertes venant de Windows. Elles m’indiquaient qu’une mise à jour importante n’avait pas pu être installée et cela de manière systématique à chaque démarrage. Le scénario était le suivant. Arrêt de Windows : pose de la mise à jour. Re-démarrage : l’échec à l’installation de la mise à jour provoque un nouveau démarrage pour annuler les changements entamés. Deuxième démarrage : Windows démarre avec des avertissements indiquant que les mises à jour ne sont pas installées. Dans un premier temps j’ai fait fi de ces messages avant d’analyser ce qui n’allait pas.Capture1 Code erreur 80070308 !? Après de longues recherches j’ai trouvé la réponse chez Microsoft : visiblement il ne faut pas avoir de boots multiples ! Non content d’être ni libre ni ouvert Windows ne tolère pas les autres systèmes !

Je vais lui faire une ordonnance et une sévère !

Comment faire pour avoir un Windows à jour et un Linux dans un même PC ? Oui je veux tout en mode Günther. J’ai trouvé un contournement. Mon PC dispose de plusieurs disques. Au démarrage du PC le BIOS qui a la charge du lancement du système est paramétré pour lire le MBR d’un disque. MBR ? C’est le Master Boot Record premier secteur de tout disque. C’est dans ce MBR qu’est stocké Grub, le programme de gestion de l’amorçage qui permet de choisir le système qu’on veut démarrer. J’ai modifié le BIOS pour qu’il aille chercher sur le MBR de l’autre disque. A partir de là, plus rien ne fonctionne en l’état. On boote (amorce) sur le DVD d’installation Windows. On passe ensuite en mode ligne de commande pour « réparer » le système. Réparer pour Microsoft signifie supprimer les systèmes étrangers. Les commandes utilisées :

bootrec  /fixboot
bootrec /FixMbr

Ensuite on sort et on « boote » à nouveau sur le disque (on a retiré le DVD). Maintenant il ne reste plus que Windows, les mises à jour peuvent se faire. Quelques amorçages plus tard on a un Windows à jour. Pour retrouver Linux il faut retrouver le Grub et son menu. Il suffit de configurer le BIOS sur le disque initial. Tout redevient normal jusqu’à la prochaine mise à jour sectaire…

3 Commentaires

Classé dans Actu des TIC, Mémos et tutos

#NotreBudget : auraient-ils lu notre tutoriel ?

Huit jours ! Il reste huit jours avant la clôture des propositions pour le futur budget participatif de septembre prochain.

Nous sommes très mobilisés à l’@nnexe pour aider celles et ceux qui n’ont pas la capacité d’utiliser seuls la plateforme idee.paris. C’est pour cette raison que nous avons créé un guide à l’usage des aidant-es.

Dans ce manuel, nous  avions pointé la mauvaise ergonomie du site idee.paris, notamment la page principale « Vos idées » où il faut descendre loin dans la page pour trouver un minuscule « Recherche avancée » qui permet de chercher dans les… plus de 3000 propositions à ce jour !

Depuis peu, les responsables du site ont ajouté en tête de page une annonce qui incite le visiteur à se rendre sur le lien « Recherche avancée » :

Site idee.paris : annonce recherche avancee

Une bonne initiative qui arrive bien tardivement :-( Dommage qu’ils n’aient pas pensé, en amont, à l’accessibilité de cette fonctionnalité centrale pour le site : se repérer dans la foultitude des propositions. Peut-être s’imaginaient-ils qu’il n’y en aurait que quelques-unes ? Ou bien souhaitaient-ils limiter au maximum l’accès aux propositions ? Nous ne sommes pas dans le secret des dieux.

Parmi les propositions à insérer sur la plateforme idee.paris, pourquoi ne pas suggérer une refonte complète du site pour le rendre véritablement ACCESSIBLE POUR TOUS (y compris aux personnes atteintes d’un handicap). Il existe des standards pour cela… depuis de nombreuses années. Manifestement, les équipes qui ont conçu et réalisé ce site n’en ont pas encore entendu parler.

A suivre…

Poster un commentaire

Classé dans Mémos et tutos

#NotreBudget : tutoriel « idee.paris pour les Nuls » – épisode 2 : Je m’informe sur les projets

madame la maire j'ai une idée

Plan du tutoriel (Partie 1)

PDF

Télécharger la partie 1 du Tutoriel « Je m’informe sur les projets »

1. Je m’informe sur le principe du budget participatif

co-construisonsPour connaître le principe et le pourquoi du comment du budget participatif, rien de tel que de donner la parole à la maire de Paris elle-même (« Co-construisons Paris », cliquer pour agrandir l’image) :

lettre-Hidalgo

1.2 Je m’informe sur les propositions des Parisien-nes

Avant de passer à l’action, il est souvent bon de prendre la température et de voir ce que les autres ont déjà proposé. Cela permet aux participants de vos ateliers de se familiariser avec :

  • Le repérage et la lecture à l’écran
  • La navigation dans un site (compréhension de l’interface, identification des rubriques et des liens…)
  • Le maniement de listes déroulantes et le principe des filtres dans une recherche avancée
  • Le principe d’une inscription (voir la section 2.4 Je me lance et je propose un projet !)

Pour s’informer sur les milliers de projets déjà proposés sur idee.paris, il faut faire preuve de MÉTHODE… et de courage ! On est là pour vous guider et vous éviter une dépense nerveuse inutile ;-)

Cap sur : Vos idées > (bouton noir indiquant les n propositions > descendre dans la page jusqu’au champ « Rechercher » et repérer la ligne TRES DISCRETE « Recherche avancée » (cliquer pour agrandir l’image) :

idee.paris : Voir les propositions des habitants

Sans passer par la recherche avancée, l’internaute a très peu de moyens pour se repérer facilement dans les nombreuses propositions existantes. Il est donc presque inutile de passer par le simple champ de recherche situé en haut de l’interface et réintroduit au milieu de la page « Budget Participatif »

idee.paris Bouton connexion et champ de recherche

Champ de recherche en haut de l’interface (à éviter!)

Idee.paris champ rechercher

Champ de recherche au milieu de la page « Budget Participatif »

Une fois la zone « recherche avancée » repérée, un simple clic fait apparaître une séries de champs permettant de faire des choix selon 5 critères : par localisation, par thématique, par statut de la proposition, par type de contributeur, par date.

Localisation Thématiques Type de contributeur
Toutes = tous les arrondissements Toutes Tous
ou choisir un arrdt parmi les 20 arrdt Autre Habitant
Statut Cadre de vie Conseil de quartier
Tous Culture Entreprise
Nouveau Économie et emploi Association
En discussion Éducation et jeunesse Collectif autre
Discussion en atelier Environnement
A l’étude Logement et habitat
Non retenu Participation citoyenne
Soumis au vote Prévention et sécurité
Soumis à l’arbitrage Propreté
Retenu Solidarité
Depuis le Sport
On choisit une date dans un calendrier Transport et mobilité
Ville intelligente et numérique

Ce qui se traduit dans l’interface de la façon suivante (cliquer pour agrandir l’image) :

idee.paris champs recherche

Détail de chaque critère de recherche :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Terminer sa recherche en cliquant sur le bouton :

idee.paris bouton-rechercher

En ne passant pas par une recherche avancée, voici ce qui risque d’arriver (cliquer pour agrandir l’image) :

2544-resultats

En sélectionnant un ou plusieurs critères, les résultats obtenus deviennent plus humainement traitables ! Recherchons par exemples les propositions faites dans le 16e arrondissement (cliquer pour agrandir l’image) :

resultat-16e-arrdt

36 résultats c’est beaucoup plus raisonnable, non ? A vous donc de choisir vos critères et, le cas échéant, de les croiser.

Dans les résultats obtenus, le site vous propose 2 séries de 4 résultats (8 en tout).

Pensez à cliquer sur le bouton « Voir plus de propositions » :

plus-propositions

1.3 Je m’informe sur les ateliers collectifs proposés à Paris

idee.paris - Budget participatif -où participerVous savez maintenant rechercher parmi les propositions faites par les habitant-es. Si vous souhaitez maintenant quitter votre écran pour obtenir un coup de main sur l’utilisation du site, vous pouvez consulter les lieux à Paris (Maisons des Associations, associations, mairies, etc.) qui proposent des ateliers gratuits.

Direction : « Où participer ? »

C’est donc une carte qui va vous servir d’agenda ! Pas toujours facile à appréhender pour un-e utilisateur-trice qui débute… Classiquement, on s’attendrait à voir un calendrier. Ici, la logique est de partir du lieu où se font les ateliers et ensuite de connaître leur(s) date(s).

Écartons d’emblée les boutons :

  • « S’abonner » qui renvoie à un compte Gmail : seuls les initiés comprendront et les libristes pleureront !
  • Ajouter un événement : inutile pour un-e habitant-e qui souhaite seulement consulter et qui n’organisera pas un atelier !
  • La liste « Les sujets du moment » n’indiquent que le budget participatif : on était déjà au courant ! Cette fonctionnalités aura un intérêt lorsque la Ville de Paris lancera d’autres actions sur idee.paris. Patience…

Le champ « rechercher » a un intérêt très sommaire, à part taper des mots-clés qui filtreront l’information, mais il vaut mieux descendre dans la page pour obtenir la liste des ateliers à venir (voir plus bas).

Budget participatif -Agenda

Cliquer pour agrandit l’image

Apprenons plutôt à nos participants à se déplacer dans une carte :

Pour connaître les ateliers programmés à Paris, dépassons la carte en descendant avec l’ascenseur de la page (ou avec la molette de la souris).

Les périodes sont classées comme suit : Aujourd’hui / Demain / Cette semaine

Il suffit de cliquer sur un des ateliers pour obtenir le détail (jours, horaires, conditions, etc.) :

Ateliers budget participatif programmés à l'@nnexe (Paris 12e)

Suite au prochain numéro

A bientôt pour la fin de ce tutoriel : Partie 2 « Je passe à l’action et je participe ! »

Poster un commentaire

Classé dans Mémos et tutos