Archives de Tag: logiciels libres

Richard Stallman en personne chez Libre@Toi

st

Il y a quelques mois, nous vous avions relayé l’information sur la conférence de Richard Stallman chez nos amis de la médiathèque de Choisy-le-Roi. Malheureusement, c’était le 14 novembre. Je vous laisse deviner la suite.

Sachez que le pape du logiciel libre sera de retour à Paris demain vendredi 22 avril à 14h chez nos autres amis de Libre@Toi pour une émission en direct (Paris 14e).

Entrée libre et gratuite.

Assister à l’émission

Rendez-vous au local de Libre@Toi situé chez Les Grands Voisins, dans l’ancien Hôpital Saint Vincent de Paul dans le 14e arrondissement (métro-RER Denfert-Rochereau).

Le local est situé au-dessus du bar La Lingerie (accès par la porte à droite du bar).

Écouter le podcast de l’émission

Si vous n’avez pas pu suivre en direct l’émission, vous pouvez télécharger le podcast.

Ateliers web radio les 23, 25 et 27 mai

Si la radio vous tente, ne manquez pas les trois ateliers que nous co-animerons avec Libre@Toi et l’AGECA lors de la Semaine Numérique les 23, 25 et 27 mai prochain.

 

Poster un commentaire

Classé dans Actu des TIC

Richard Stallman à Choisy-le-Roi : pour une société numérique libre

Richard Stallmanrms, vous connaissez ? Et Richard (Matthew) Stallman ? C’est plus probable. On le présente comme le pape des hackers. C’est le papa du logiciel libre. Un informaticien de génie, un monstre de travail venu du très prestigieux MIT qui, depuis près de quarante ans, se bat pour nos libertés, la défense des biens communs et contre le brevetage des logiciels.

Si vous ne savez pas quoi faire ce SAMEDI 14 NOVEMBRE À 17H, nous ne saurions que vous recommander de suivre sa conférence qui se tiendra chez nos amis de la Médiathèque Aragon de Choisy-le-Roi. Merci Julien d’avoir programmé ce bel événement.

Ce type est une référence mondiale. Ne le manquez pas, il vous ouvrira les yeux sur de nombreuses abus en vigueur depuis trop longtemps dans  !

Si vous ne pouvez pas assister à la conférence, nous vous recommandons chaudement le livre Richard Stallman et la révolution du logiciel libre. Une biographie autorisée de Sam Williams, Christophe Masutti et Richard Stallman. Vous pouvez le lire au format papier ou le télécharger légalement. C’est une introduction incontournable pour comprendre les enjeux et les menaces qui pèsent les biens communs que sont les logiciels libres.

Pour une société numérique libre

Il existe de nombreuses menaces à notre liberté dans la société numérique : la surveillance massive, la censure, les logiciels et services en ligne non-libres qui contrôlent les utilisateurs, et la Guerre au Partage. Finalement, sur Internet rien n’est acquis, l’avenir de chaque activité est incertain et dépend entièrement du bon vouloir des entreprises commerciales (tiré du flyer de présentation de la conférence).

Télécharger le flyer

Venir à la conférence (samedi 14/11 à 17h)

Médiathèque Louis Aragon – Choisy-le-Roi

17, rue Pierre Mendès France, 94600 Choisy-le-Roi

Station RER C : Choisy-le-Roi puis 5 minutes à pied

Tél. 01 75 37 60 70

Entrée libre et gratuite

mediatheque Aragon choisy

Cliquer sur le plan pour localiser la Médiathèque Aragon de Choisy-le-Roi

Poster un commentaire

Classé dans Actu des TIC, Le coin des partenaires

Vous êtes libre ce soir ? Prenez part à la suite !

Après deux années de rencontres hebdomadaires sur les cultures libres et une cinquantaine d’ateliers « Vous êtes libre ce soir » est entré dans un sommeil que nous n’espérons pas profond. Avis aux généreux et vaillants libristes désireux de reprendre le flambeau pour animer ces beaux moments de partage et d’échange !

Ce n’est que partie remise

C’est une bien triste nouvelle pour nous de vous annoncer que « Vous êtes libre ce soir » (VELCS) est pour l’instant en sommeil. La dernière et 58e rencontre s’est tenue le mardi 21 juillet 2015 avec quelques fidèles et de nouveaux participants. Pourquoi cet arrêt ? Parce que Sylvain, son créateur et brillant animateur, est parti pour la province (snif). Difficile donc de reconduire rapidement une initiative aussi rondement menée. Mais nous ne désespérons pas de remettre le couvert dès qu’une relève digne de se nom se manifeste !

On recherche, on recrute !

La relève, justement parlons-en. Quel serait le profil idéal ? Puisque ces rencontres sont en soi un bien commun, le meilleur profil serait un groupe de personnes dynamiques et bienveillantes, conscientes de la richesse que représente ce bien collectif. Car l’union et l’entraide fait souvent la force et la stabilité. Nous voulons cet espace le plus ouvert possible.

Avis donc aux amateurs et amatrices éclairé(e)s ! N’hésitez pas à pousser la porte de l’@nnexe ou à nous contacter si vous souhaitez prendre part à cette nouvelle aventure libre :

A la découverte des cultures libres et collaboratives

Rappelons le principe de ces rencontres hebdomadaires : découvrir les cultures libres sous ses différents aspects : logiciels, applis, matériel, sites Web, projets collaboratifs et ouverts en tous genres, arts, musiques, licences… LIBRES !

Venez présenter un projet libre

Le libre c’est une philosophie de partage, de co-construction, d’éducation populaire, de bien commun qui fait partie de notre ADN à l’@nnexe et des valeurs que nous défendons et que nous nous efforçons de porter au quotidien.

Les rencontres sont animées par des passionné(e)s du libre (on les nomme dans le jargon des « libristes »). Alors, si vous aussi êtes libriste et si vous maîtrisez un logiciel ou si vous développez un/des projet(s) basé(s) sur la culture libre et l’esprit collaboratif, vous pourrez apporter votre expérience et nous apprendrons ensemble. C’est le principe des RERS (réseaux d’échanges réciproques de savoirs).

Venir aux prochaines rencontres

Les rencontres sont libres et ouvertes à tou(te)s. Quand elles seront réactivées, elles se feront, comme précédemment, en soirée à l’@nnexe, l’espace numérique du Relais 59 à Paris 12e..

N’hésitez pas à pousser la porte pour assister aux ateliers ou pour en proposer de nouveaux.

Merci de votre collaboration. Librement.

2 Commentaires

Classé dans Chantiers collaboratifs, La vie de l'EPN

L’Annexe en fête : jeudi 30 avril tout est ouvert !

Portes ouvertes de l'Annexe le jeudi 30 avril 2015

En presque huit années d’existence, l’@nnexe n’avait jamais fait de portes ouvertes. Vous y croyez, vous ? Des fêtes de l’Internet ? Chaque année. Des ateliers libres ? Régulièrement (citons simplement à Vous êtes libre ce soir ?, exemple parmi tant d’autres). Mais de portes ouvertes, nenni. Nada.

L’évidence est souvent difficile à voir dans nos quotidiens mouvementés (sic). On a donc décidé que 2015 serait une année résiliente : on casse les habitudes et on vous invite toute la journée du JEUDI 30 AVRIL de 10h à 18h à venir nous voir.

Pourquoi au fait ? Pour se rencontrer, échanger, découvrir certaines pratiques autour du logiciel libre, de certains usages collaboratifs, de la fabrication et du bidouillage, le tout ponctué par un repas partagé (13h-15h) où nous pourrons prolonger certaines discussions, certains sujets.

Programme de la journée

La journée est entièrement libre et gratuite, ouverte à tou-tes, petits et grands. Si vous souhaitez participer au repas partagé, pensez à apporter à boire et à manger. Nous mettrons tout en commun pour un pique-nique participatif. Si le temps le permet, nous déjeunerons dehors.

Le matin -10h-13h

> Open Street Map (OSM)

> Umap (créer ses cartes personnalisées)

> Wheelmap (identifier les lieux accessibles aux handicapés sur un territoire)

Le midi – 13h-15h

Repas partagé : chacun-e apporte de quoi faire un pique-nique

L’après-midi – 15h-18h

15h-17h

  • Installer et utiliser Linux pour prolonger la vie de son PC (Stéphane)
  • Cartographier nos aliments avec OpenFood Facts pour déceler leurs failles et leurs dangers (Yann)

    NB -> Pensez à apporter des emballages de produits alimentaires pour les « scanner » et ainsi révéler leurs secrets nutritionnels !

  • Modéliser facilement des objets en 3D à imprimer avec 3DSlash (Gilbert)

Venez comme vous êtes, on sera heureux de vous (re)voir !

Pour cette journée, nous tenons à remercier nos partenaires avec lesquels nous travaillons régulièrement :

Poster un commentaire

Classé dans Actu des TIC, La vie de l'EPN

Comment insérer des caractères spéciaux (4 méthodes)

* Compte tenu de la longueur du texte, vous pouvez télécharger cet article en format pdf : cliquez-ici !

Il y a plusieurs méthodes d’insérer plus ou moins aisément les caractères spéciaux dans des textes, mais également dans un message e-mail, dans un blog, etc. Pour commencer, veuillez d’abord vérifier :

  1. sous quel système d’exploitation travaillez-vous ? Windows (de Microsoft) ou GNU/Linux (Ubuntu, Open Accès) ?
  2. est-ce que vous avez un clavier français ? Le nom du clavier français est AZERTY, correspondant aux 6 premières lettres (de gauche à droite) de la première ligne alphabétique du clavier.

Les quatre méthodes présentées dans cet article sont :

Avertissement : parfois, les claviers ont leurs propres secrets et il peut arriver qu’ils réagissent d’une manière imprévisible. Dans un tel cas le seul rendement : testez les touches avec les différents méthodes (notamment s’il y aurait des problèmes avec la méthode 1 ou 2)…

Et maintenant les détails :

1re méthode : avec la touche « Alt » et le clavier numérique (pour Windows)

C’est la méthode la plus simple et souvent la plus rapide et elle marche pratiquement partout (sauf sur les systèmes d’exploitation Linux, Ubuntu…) aussi bien pour les traitements de textes, les tableurs et l’Internet (mails, blogs, etc.).
Regardons d’abord notre clavier :

  • il y a la touche « Alt », située en bas du clavier, juste à gauche de la grande touche « Espace »,
  • et il y a le clavier numérique, généralement dans la partie droite du clavier

Et voilà la méthode : En appuyant – sans la relâcher ! – sur la touche « Alt », et en tapant un code numérique sur le clavier numérique et enfin en relâchant « Alt », on obtient instantanément le caractère recherché sur l’écran.

On s’assure avant que le clavier numérique est bien en mode « numérique » et pas en mode « flèches ».

Le code correspond, dans la majorité des cas, au code ASCII (American Standard Code for Information Interchange).

Un petit test ?

Appuyez sur la touche « Alt », tapez le code 128, lâchez « Alt », et hop : le Ç apparaît.

Ou encore : Alt-1Très intéressants deviennent notamment les codes avec un ou deux chiffres (rapidité imbattable !) : Alt-2C’est pratique, n’est-ce pas ? Faut seulement connaître le code !

C’est fait :

Tableau-Alt-newTéléchargez le tableau (en format pdf) :  Cliquez ici !

 

 2e méthode : avec les touches « Alt Gr » et « Shift » (pour GNU/Linux, Ubuntu, Open Accès…)

C’est aussi une méthode très simple et rapide et elle marche pratiquement partout au monde «libre accès» de Linux (Ubuntu, Open Accès) aussi bien pour les traitements de textes, les tableurs et l’Internet (mails, blogs, etc.).

Regardons encore une fois d’abord notre clavier «AZERTY» :

  • il y a la touche « Alt Gr », située en bas du clavier, juste à droite de la grande touche « Espace »,
  • et il y a la touche « Shift », située sur la deuxième ligne aux deux côtes, à l’extrême droite et gauche. Tout le monde le connaît !

Le clou est maintenant qu’aux touches ne sont pas seulement attribués les caractères figurants au-dessus  – en Majuscules – dont tout le monde sait qu’on doit utiliser la touche « Shift » pour les obtenir (sinon, ils apparaissent en minuscules !), mais également deux autres caractères !

Et si l’on regardait avec attention les touches, on aperçoit que les caractères – en Majuscules – se situent plutôt dans le coin haut/gauche de chaque touche. Et il y a les touches avec 2 caractères : par exemple le «1» (en haut/gauche) avec le «&» (en bas/gauche), et même avec trois : par exemple le «4» (en haut/gauche), le «en bas/gauche) et le «{» (en bas/droite).

Seulement le quatrième caractère ne figure nulle part !

Mais avec une combinaison des touches, on peut accéder aux quartes caractères de chaque touche :

  1. la touche toute seule : on obtient les lettres en minuscule ou encore les caractères spéciaux figurants en-dessous les chiffres : c’est la position bas/gauche,
  2. la touche « Shift », avec la touche : on obtient les lettres en MAJUSCULE ou encore les chiffres (tout le monde le sait !) : c’est la position haute/gauche,
  3. la touche « AltGr », avec la touche : on obtient les caractères M ~ # { [ | ` \ ^ @ ] } € ¤ (presque tout le monde le sait !) : c’est la position bas/droite,
  4. et les touches « AltGr » et  « Shift », avec la touche : on obtient les caractères soigneusement cachés (et personne ne le sait !) : c’est la position haute/droite.

Regardons par exemple la touche « C » :

La-touche-CC’est pratique, n’est-ce pas ? Faut seulement connaître les codes derrière les touches !

C’est fait :

clavier-azerty

 

3ème méthode : avec le bouton « Insertion »

C’est la méthode de chercher les caractères spéciaux par le bouton « Insertion », généralement situé tout en haut sur la première barre de menus (dans WORD à la deuxième position de gauche). Cette méthode est indispensable dans le cas où on ne trouve pas le caractère recherché selon les méthodes 1 ou 2.   

Ensuite la procédure est différente pour chaque traitement de texte ou de tableur :

  • dans Word ou EXCEL, il s’ouvre une barre de menu dans laquelle on trouve, tout à droite le bouton « Symbole » avec le symbole « Oméga » *,
  • dans Libre Office, il s’ouvre une longue liste dans laquelle on peut trouver l’option « Caractères spéciaux ».

* Justement, le symbole de « Oméga » Omega n’est ni présent dans le tableau ASCII (méthode 1), ni sur le clavier AZERTY (méthode 2) !

Une fois cliqué sur « Symbole » (Word) ou « Caractères spéciaux  » (Libre Office), une fenêtre s’ouvrira, dans laquelle un long tableau vous offre une multitude des caractères…
Faut ensuite s’affranchir de deux problèmes :

  • assez souvent, le caractère cherché ne se trouve pas en haut, mais plus bas dans le tableau. Faut alors le chercher en défilant vers le bas. Parfois un peu fastidieux,

  • en travaillant sur différents ordinateurs et sur différents traitements de texte, le tableau n’est jamais le même.

Une petite aide quand-même : généralement, les derniers caractères spéciaux ou symboles sont enregistrés par le logiciel et apparaissent – quand l’on recherche à nouveau – dans une barre ou un tableau à part. On évite donc un nouveau défilé…

On jouant un peu sur les différents « Polices » et leurs « Sous-ensembles  », on constate une grande diversité des offres. Faut encore se souvenir.

Voilà quelques exemples pour Word :

Et quelques-unes pour GNU/Linux, Ubuntu, Libre Office :

Vous le voyez bien : on trouve tout et n’importe quoi. On constate :

  • quelques « palettes » sont assez petites, restreints,
  • quelques palettes très drôles (par exemple le célèbre « Webdings »),
  • d’autres immenses (par exemple « MS Mincho »).

Regardez seulement ce que Microsoft offre :

Polices de caractères de Microsoft Windows

Latin, grec et cyrillique

Arial · Arial Unicode MS · Calibri · Cambria · Candara · Comic Sans MS · Consolas · Constantia · Corbel · Courier New · New Franklin Gothic Medium · Gabriola · Georgia · Impact · Lucida · Lucida Console · Lucida Sans Unicode · Microsoft Sans Serif · Palatino Linotype · Segoe · Tahoma · Times New Roman · Trebuchet MS · Verdana

Hébreu

Aharoni · Arial · Courier New · Lucida Sans Unicode · Microsoft Sans Serif · Tahoma · Times New Roman

Arabe

Arial · Courier New · Microsoft Sans Serif · Segoe UI · Tahoma · Times New Roman

Thaï

Microsoft Sans Serif · Tahoma

Chinois

Chinois simplifié : Microsoft YaHei · SimHei · SimSun
Chinois traditionnel : Microsoft JhengHei · MingLiU

Coréen

Batang · Dotum · Gulim · Malgun Gothic

Japonais

Meiryo · MS Gothic · MS Mincho

Autres

Cambria Math · Ebrima · Euphemia · Gautami · Marlett · Nyala · Sylfaen · Symbol · Vrinda · Webdings · Wingdings

On est servi.
Un conseil : pour la bonne reconnaissance d’un texte – important pour les adresses internet, par exemple : b ou 6  ? – on choisit plutôt une police à « chasse fixe » (tous les caractères ont exactement la même largeur). Toujours vérifier la lisibilité !

 

4e méthode : télécharger des polices

Sur internet, vous trouvez une multitude des sites proposant un univers de polices, parfois gratuitement. Du très sérieux au plus farfelus. Je m’arrête maintenant et je vous donne seulement deux liens que j’ai regardé juste pour m’amuser un peu. A vous à jouer. Deux propositions (il y a des dizaines sur le web) :

 

3 Commentaires

Classé dans Le coin des usagers, Mémos et tutos

Devenez bénévole informatique à Paris

Œuvrer pour l’éducation populaire numérique

Bénévolat informatique et numériqueVous êtes parisien(ne) ou vous résidez en proche banlieue ? Vous avez un profil de geek(ette), de bidouilleur informatique ou électronique, de libriste invétéré(e) ? Vous aimez les projets numériques orientés vers l’innovation sociale ? Pourquoi ne pas devenir bénévole informatique à l’@nnexe ?

Les besoins en compétences informatiques sont de plus en plus sensibles dans notre espace numérique qui accueille au quotidien toujours plus de public (550 personnes uniques par an).

Pour mener au mieux sa mission d’inclusion numérique (alphabétisation informatique et numérique), notre structure associative recherche chaque année des bénévoles informatiques possédant de bonnes qualités pédagogiques et une aisance en informatique.

Profils des bénévoles informatiques

rencontre-3e-geek

Formateurs/trices

Nous accueillons chaque année des bénévoles informatiques possédant de bonnes qualités pédagogiques pour donner des cours à des niveaux débutant et intermédiaire :

Dans nos activités de cours et rencontres, nous privilégions les logiciels libres.

Technicien(ne)s et développeurs/euses

Nous recherchons aussi des bénévoles ayant des profils plus techniques (techniciens informatiques, ingénieurs, électroniciens, scientifiques, autodidactes, bricodeurs, makers et autres bidouilleurs), compétents dans les domaines de la programmation et de l’électronique pour développer des applis ou des sites Web, mais aussi des activités propres à un hackerspace ou à un fablab (ateliers de fabrication/réparation) :

  • Développement informatique : PHP MySQL, CSS, Ajax, Java, Python, C++…
  • Électronique, robotique, domotique : Arduino, Raspberry, hardware…
  • Administration réseau sur serveurs Linux

Durée, lieu et types de mission

  • Durée : idéalement une année scolaire (de fin septembre à fin juin)
    Au minimum, le/la bénévole prend en charge un module de cours ou un atelier de quelques semaines.
    Le/la bénévole peut aussi effectuer une mission précise définie en fonction de ses compétences/disponibilités et des besoins de l’@nnexe
  • Lieu  : Paris 12e
  • Horaires : la semaine en journée ou en soirée, le week-end (sous réserve), à la convenance du/de la bénévole
  • Types de mission :
    >> Préparation et/ou animation de cours pour adultes, de rencontres
    >> Préparation et/ou animation d’ateliers pour ados
    >> Préparation et/ou animation d’ateliers de fabrication
    >> Formation d’autres bénévoles
    >> Création d’appareils pédagogiques (supports de cours, tests, exercices, quiz…)
    >> Développements informatiques pour des applis mobiles ou sites Web à forte valeur sociale
    >> Maintenance et réparations d’ordinateurs ou d’appareils électriques et électroniques (Répar-Actions)
    >> Conception d’outils de communication : dépliants, flyers, plaquettes, affiches, clips vidéo

A la demande du/de la bénévole, la mission effectuée pourra être décrite dans une fiche de mission en vue d’une validation des acquis d’expérience (Passeport Bénévole).

Descriptif des missions

La mission est définie selon les envies, les compétences, les disponibilités du/de la bénévole. Elle peut prendre plusieurs formes :

  • La prise en charge d’un ou de plusieurs cours/atelier proposés sous forme de modules de courtes durée (de 2 à 12 séances maximum). Chaque séance dure 2h (3 à 4h pour certains ateliers). Ces modules peuvent être programmés une ou plusieurs fois par année scolaire, en fonction des demandes.
  • La conception et la réalisation d’un projet numérique à caractère local à destination des habitants du 12e arrondissement (développement de sites Web ou d’applis mobiles)

Qualités du/de la bénévole

super-benevole-informatique

C’est parce que nous sommes exigeants que nous avons créé, patiemment, une solide équipe de bénévoles à l’@nnexe. Grâce à eux, notre espace de médiation numérique jouit d’une belle notoriété à Paris et même ailleurs sur le territoire francophone.

Dans l’idéal, nous apprécions, chez un(e) bénévole les super pouvoirs suivants :

  • Une très bonne élocution
  • Un goût prononcé pour la transmission de ses compétences et connaissances
  • Une bonne dose de patience
  • Une grande pédagogie et une bonne capacité à vulgariser
  • Un sens de l’écoute et une forte empathie
  • Une curiosité gourmande, un goût pour la nouveauté et le changement
  • Un pouvoir d’autoformation
  • Intérêt pour les logiciels libres, la culture libre et la philosophie hacker
  • Goût pour le travail collaboratif

Formation des bénévoles

Notre espace numérique fonctionne sur le principe de l’entraide et de l’apprentissage collectif et collaboratif. L’échange réciproque de savoirs et de compétences est la dynamique que nous entendons insuffler ainsi que la do-ocracy. Chaque bénévole peut être amené(e) à former d’autres bénévoles et à son tour recevoir de l’aide.

Validez votre expérience de bénévolat

Rappelons qu’aujourd’hui le bénévolat est reconnu dans l’acquis d’expériences professionnelles. Pour les bénévoles en activité ou en recherche d’emploi, une mission de bénévolat est valorisable dans un CV. Pensez-y !

Nous rencontrer

Si vous souhaitez rejoindre notre équipe de joyeux-ses bénévoles, contactez Yann Vandeputte, médiateur numérique et responsable de l’@nnexe, ou venez nous rencontrer lors de nos ateliers Vous Êtes Libre Ce Soir, le mardi soir à partir de 18h30.

Venir à l’@nnexe

Plan d'accès à l'Annexe

4 Commentaires

Classé dans La vie de l'EPN, Le coin des bénévoles